Pour cette nouvelle édition qui se tient du 24 au 26 mai, Rush tient à nouveau toutes ses promesses. Le festival du 106, avec Chloé comme artiste associée, reste un événement festif et une aventure musicale pleine de surprises. 

Rush est un festival à part. Temps fort du 106, il prend place à la fin du printemps dans un espace de verdure magique entre la Seine, les silos portuaires et le pont Flaubert à Rouen. Principale particularité : il est hors de tous les grands circuits commerciaux et renouvelle l’esthétique musicale tout en préservant un certain éclectisme. 

Pour Jean-Christophe Aplincourt, directeur du 106, « c’est une page blanche qui s’écrit avec un artiste dont on pressent qu’un dialogue riche peut se nouer avec nous ». En 2019, cette page s’écrit avec Chloé, « une personnalité importante sur la scène française. C’est la Laurent Garnier au féminin. Elle compte depuis une vingtaine d’années et a une approche de la musique électronique qui n’est pas commerciale. Elle est dans la création. Nous sommes contents que ce soit une femme. Cela a influé sur la programmation puisque nous avons 40 % de femmes. C’est une conquête progressive de la parité dans la musique ».

Partir à l’aventure

A Rush vont se croiser des artistes locaux, nationaux et internationaux. « Tous capables de s’inscrire dans un continuum musical. La musique électronique est un peu partout. Elle s’est imbriquée dans toutes les musiques. À chaque période, il y a des ruptures mais, avec le temps, tout cela s’interpénètre. Il y a des héritages ». Rush se veut un festival pluriel avec du rock, de la pop, de l’electro et de l’art contemporain. « Ce n’est pas un dogme qui s’est appliqué mais une démarche subjective qui ouvre sur une grande diversité artistique ».

Il faut vivre Rush comme un grand bain. « Ce n’est pas très risqué, assure Jean-Christophe Aplincourt.  Il faut faire confiance aux heureux hasards. Nous nous engageons sur la qualité de ce qui est présenté. C’est ce qui manque aujourd’hui : l’excitation qu’il pouvait y avoir dans les festivals de rock dans les années 1980. Je l’ai retrouvée dans des nouvelles musiques. Cela est toujours stimulant d’aller à l’aventure ».

La programmation

  • Vendredi 24 mai à 18 heures : Mr Oizo, Chloé Endless Revisions Live, Fantastic Twins, Cate Le Bon, Otzeki, Pottery, Die Wilde Jagd, Johnny and Rose
  • Samedi 25 mai à 15h30 : Apparat Live, Chloé, Kelly Lee Owens, Weval, Lydia Lunch Sings Suicide feat. Marc Hurtado, Léonie Pernet, Zombie, Zombie, MNNQNS, Snapped Ankles, Théo Muller, Unschooling
  • Dimanche 26 mai à 15 heures : Kompromat, Pantha du prince, Beak, Delgrès, Nova Materia, Prettiest Eyes, Chloé vs Vassilena Serafimova, Bungalow Depression

Infos pratiques

  • Festival sur la presqu’île Rollet à Rouen
  • Tarifs : de 10 à 4 € la journée, de 24 à 10 € les trois jours, gratuit pour les moins de 13 ans
  • Réservation sur http://rush.le106.com
  • Lire également l’interview de Chloé