C’est son premier jeune public. Scorpène a écrit Cancre-là !, un spectacle de magie dans lequel il raconte ses souvenirs d’écolier et de collégien. Il le crée du 15 au 19 décembre au Volcan au Havre dans le cadre du festival Ad Hoc.

photo Arnaud Bertereau

De l’école, Scorpène n’a pas que de très bons souvenirs. Certains moments ont été même douloureux. « Pour moi, c’était une incarcération scolaire. J’allais à l’école tous les matins avec la boule au ventre ». Le magicien a été un bon élève en primaire. C’est au collège que tout a commencé à être plus compliqué. « À l’école, vous avez un maître ou une maîtresse qui prend spin de vous. Au collège, tout est déshumanisé. Les profs sont moins à l’écoute. Je me souviens que certains faisaient cours pour les meilleurs de la classe ». A cela s’ajoutent quelques problèmes d’orthographe. Scorpène, artiste associé à la scène nationale du Havre, maîtrise à merveille la langue des oiseaux. Ce qui n’amusait pas ses enseignants.

Aux mauvaises notes s’ajoutent le regard des autres. « Quand on est mauvais élève, on invente des bêtises pour se faire remarquer. Mais c’est pire. Le jugement de valeur fait des dégâts. C’est ce que j’ai trouvé de plus violent. Comme les punitions et les récompenses. Si vous avez été puni à cause d’une mauvaise note, vous faites votre prochain devoir sous la contrainte et avec la peur de la punition. Et une récompense, c’est la même chose. C’est une carotte. Du coup, vous ne faites plus les choses par plaisir. C’est une forme de discrimination ».

Retrouver la confiance

À qui raconter tous ces souvenirs ? Aux enfants, pardi ! « Lors de la saison dernière, j’ai présenté plusieurs brunchs magiques. Je me suis retrouvé dans un contexte familial. Pendant mes spectacles, j’aime que le hasard détermine la personne qui me rejoint sur le plateau. Je me suis retrouvé parfois avec des enfants. J’ai vraiment apprécié parce que j’ai trouvé une belle forme de théâtralité. Les enfants sont toujours très spontanés ». 

Avec eux, moins de magie mentale, sa spécialité. « J’ai dû appréhender ma discipline d’un autre point de vue ». Scorpène revisite le répertoire de la magie traditionnelle, plus visuel, dans Cancre-là !, un spectacle qu’il crée du 15 au 19 décembre au Volcan au Havre lors du festival Ad Hoc en collaboration avec Alexis Gora et Sarah Crépin de La BaZooKa. Il ouvre son cahier du jour avec une grande générosité. Il raconte tous ses souvenirs pour réinventer l’école. Comme par magie, tout lui souri cette fois. Les mauvaises notes s’effacent, les maths deviennent des jeux, les devoirs déchirés se recollent… Finis les tracas, les problèmes qui font mal à la tête. L’enfant qu’il était retrouve confiance en lui.

Infos pratiques

  • Samedi 15 décembre à 18 heures, dimanche 16 décembre à 15h30, mercredi 19 décembre à 15 heures et à 18 heures au Volcan au Havre.
  • Spectacle tout public à partir de 7 ans
  • Tarif : 5 €.
  • Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com