Il y aura une œuvre monumentale sur l’esplanade Marcel-Duchamp à Rouen, juste devant le musée des Beaux-Arts. Horizontal de Calder va trouver sa place à partir de mars 2018 et restera installée pendant deux ans.

Ce sera un beau clin d’œil. Une sculpture monumentale d’Alexander Calder va annoncer l’exposition Braque, Miró, Calder… une colonie d’artistes en Normandie, prévue pour l’été 2019 au musée des Beaux-Arts de Rouen. Horizontal, cette œuvre de plus de 5 tonnes et de 6 mètres de haut, ressemble un mobile géant avec une flèche posée en équilibre sur un pied en acier noir. Sur la barre métallique sont accrochés cinq pétales de métal peint en jaune, bleu, rouge et noir. Avec le vent, les formes volent librement et la flèche tourne. Horizontal est certes une sculpture imposante mais donne une étonnante impression de légèreté. Datant de 1974, elle se trouve sur la Piazza Beaubourg devant le centre Georges-Pompidou à Paris. Le démontage est déjà entrepris afin que la sculpture de Calder (1898-1976) soit installée en mars 2018 sur l’esplanade Marcel-Duchamp à Rouen.

Horizontal marque également le début d’un partenariat entre la Réunion des musées métropolitains (RMM) et le centre Pompidou qui a accepté de prêter la sculpture. La convention d’une durée de trois ans, renouvelable, signée mercredi 22 novembre au musée des Beaux-Arts à Rouen, porte sur « une collaboration scientifique, une valorisation des collections, une expertise et un échange de compétences ». Selon Sylvain Amic, directeur de la RMM, un tel lien permet de « grandir avec l’aide du centre Pompidou. Nous allons pouvoir mener de nombreux projets. Notre ambition reste la même : toucher le plus grand public ». Ce n’est pas un aller sans retour. Serge Lasvignes, président du centre Pompidou, voit dans cette convention « un intérêt : ne pas rester enfermer dans nos murs. Les institutions locales font des expériences qui nous sont aussi utiles. Cette nouvelle organisation sera plus cohérente, plus intelligente et plus politique. Un prêt ne doit pas être un trou à combler. Il doit s’inscrire dans une stratégie locale, s’insérer dans un projet culturel ».

La RMM et le centre Pompidou ont déjà travaillé ensemble. Dans le cadre de l’exposition consacrée à Picasso lors du printemps et de l’été 2017, 80 œuvres de González, conservées au musée parisien, ont été prêtées et présentées au musée Le Secq-des-Tournelles. La collaboration va donc se poursuivre avec le prêt de ready-mades de Marcel Duchamp pour l’exposition ABCDUCHAMP à partir du 15 juin 2018 au musée des Beaux-Arts.