De la musique, du théâtre, du cirque et du cinéma… C’est le programme de SITU, un festival pluridisciplinaire qui se tient du 8 au 10 septembre à Veules-les-Roses.

 

C’est « une bande ». Elle réunit des comédiens et comédiennes, des metteurs et metteuses en scène, des circassiens, des cinéastes venant du nord, de Paris, de la Creuse, de Belgique, de Marseille et aussi de Normandie. Ils se sont connus au conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris ou au conservatoire du Ve arrondissement et ont tous été marqués par un de leurs professeurs, Bruno Wacrenier. « Il nous a insufflés ce nouveau souffle, nous a amenés à nous interroger sur la représentation. Pour qui on crée ? Dans quelle époque on crée ? Il faut être en lien avec son temps. C’est grâce à lui si nous sommes dans cette démarche ».

La comédienne Lara Marcou et une trentaine d’artistes se sont en effet inscrits dans une démarche très personnelle : « décloisonner le processus de création et le rapport entre artistes et spectateurs. Nous voulons permettre au public d’avoir accès à un processus de création. Souvent, en résidence, nous allons du théâtre à l’hôtel ou au gîte et inversement. Parfois, on rencontre les personnes qui tiennent le bar du coin. Et c’est tout. Certains aiment créer dans leur bulle. Nous préférons provoquer des rencontres plus hasardeuses. Cela a une valeur artistique importante ».

Ces rencontres, l’équipe de SITU a souhaité les faire à Veules-les-Roses. « C’est un hasard », répond Lara Marcou. « Avec Marc (Vittecoq, ndlr), nous avons été amenés à créer en Normandie. Nous avons aussi des amis à Veules-les-Roses. Et cela nous plaisait de venir travailler ici. C’est un village de bord de mer avec un beau décor naturel. La lumière normande est fabuleuse pour le cinéma ».

Des résidences et un festival

Dans la démarche de ces artistes, il y a la volonté de tisser des liens forts entre le spectacle et le cinéma. « C’est notre point commun à tous ». Tout comme la nécessité d’une écriture de plateau. « Nous travaillons à partir d’un thème ou d’une matière. Nous ne voulons pas être juste des interprètes mais aussi des créateurs », souligne Lara Marcou.

Une démarche et un lieu pour créer un festival qui se déroule du 8 au 10 septembre. Lara Marcou et Marc Vittecoq du Groupe O assurent ensemble la direction artistique de cet événement mariant théâtre, cirque et cinéma. En tout onze rendez-vous dont sept créations écrites à Veules-les-Roses. Selon Lara Marcou, « le festival est la partie submergée de l’iceberg ». Avant le festival, il y a eu les résidences. La trentaine d’artistes ont passé quatre semaines à créer de manière collective avec aussi les habitants de Veules-les-Roses. « Tout le village a été mis à contribution. Certains ont été figurants de films. D’autres ont fait du bricolage ». La collaboration a été également plus étroite. Des artistes ont écrit à partir de témoignages d’adolescents sur la société d’aujourd’hui, de correspondances récoltées… L’aventure de SITU ne s’arrête pas au festival puisque l’équipe sera présente à Veules-les-Roses durant toute l’année pour poursuivre leur création.