La salle de musiques actuelles d’Evreux, un lieu encore sans nom, ouvre enfin ses portes après de multiples rebondissements. Trois jours de concerts du 4 au 6 novembre.

 

tambours-du-bronxLe moment était tellement attendu qu’il aurait mérité quelques « paillettes ». La salle de musiques actuelles d’Evreux ouvre enfin. Mais sans éclats. Pas d’inauguration. « C’est un choix du maire », commente Jean-Pierre Pavon, adjoint à la ville d’Evreux en charge de la culture et du patrimoine culturel et président du Tangram. Un maire qui avait fait sa campagne électorale en promettant la destruction d’un bâtiment encore en construction. Pas de nom, non plus. Le magnifique lieu qui vient remplacer l’Abordage n’a pas encore été baptisé. Très certainement « lors du prochain conseil municipal ».

 

Pour Jean-Pierre Pavon, « l’important, c’est l’ouverture du lieu ». L’histoire de ce projet est en effet pleine de rebondissements. « Il y a eu tant d’aventures, de retournements, d’hésitation. Il aura tout de même fallu 10 ans », rappelle Hedi Hassouna, ex-directeur de l’Abordage et programmateur. « Aujourd’hui, il faut se réjouir. Le lieu est chouette et il fait son effet parce qu’il est très réussi. On imagine facilement tout ce qui peut s’y passer ».

 

Aujourd’hui, la salle de musiques actuelles n’est pas encore tout à fait opérationnelle. « Il manque encore tous les équipements pour le son, la lumière… Les gradins ne sont pas encore installés. Tout sera là au début de l’année prochaine », assure Jean-Pierre Pavon. En attendant, L’ouverture de la salle de musiques actuelles d’Evreux qui a coûté 13 millions d’euros se déroule vendredi 4 novembre avec Les Tambours du Bronx, samedi 5 novembre avec Jeanne Cherhal. Journée portes ouvertes dimanche 6 novembre pour découvrir le lieu, la grande salle, le club, les logs, les studios de répétition et écouter des groupes eurois, tels que You Said Strange, Metro Verlaine.

 

Suivront jusqu’à la fin de cette année une série de concerts avec Crowns, jeudi 18 novembre, Acid Arab, samedi 26 novembre, Boris, lundi 28 novembre, Barbagallo, jeudi 1er décembre, Gérard Baste, samedi 3 décembre, Boombap, les 14 et 15 décembre. « Ceci est plus une mise en bouche. La programmation sera plus conséquente à partir du 1er janvier 2017. Il ne faut pas oublier que la ville vise la labellisation SMAC. Il faudra donc une trentaine de concerts par an », remarque Hedi Hassouna.

 

Le Tangram, nom de l’EPCC regroupant la scène nationale, l’Abordage et le Cadran, possède à partir de novembre 2016 une salle supplémentaire. Il lui manque encore le théâtre, toujours en travaux. « Depuis le 1er juillet 2016, toutes les équipes ont intégré la structure. Tout se met en place comme nous le souhaitions », se réjouit Jean-Pierre Pavon. A chacun de trouver sa place. Ou pas.

 

La programmation

  • Vendredi 4 novembre à 20h30 : Les tambours du Bronx. Tarifs : de 16 à 12 €.
  • Samedi 5 novembre à 20 heures : Jeanne Cherhal. Concert complet.
  • Dimanche 6 novembre de 11 heures à 18 heures : journée portes ouvertes. Visites gratuites
  • Réservation au 02 32 29 63 00