C’est le spectacle fondateur de la compagnie. Jeden (Ça va aller), écrit et joué par les quatre artistes caennais du Poney, est à l’affiche du Volcan au Havre du 12 au 14 janvier.

 

photo Zoë Leloutre

photo Zoë Leloutre

Les plateaux nus, les scénographies trop minimalistes… Ils ne sont pas fans. Stéphanie Brault, Matthieu Coulon, Grégory Guibert et Virginie Vaillant du Poney préfèrent mettre le bazar sur scène. Dans leur premier spectacle, Jeden (Ça va aller), présenté du 12 au 14 janvier au Volcan au Havre, ils ont installé des fauteuils, des chaises, des tables, des tapis, des cartons, des lampes, des objets en tout genre, une cuisine… Tout l’intérieur d’un appartement qui devient le point de rencontre de quatre personnes vaquant à leurs occupations.

 

Qui sont-elles vraiment ? L’histoire ne le dit pas. Tout commence à la fin d’un repas. « Un des quatre protagonistes se lance dans un monologue sur la fin du monde. Celle-ci va arriver. Tous le savent. Mais quand ? Comment ? Chacun va devoir vivre avec cette épée de Damoclès au dessus de lui malgré tout », raconte Matthieu Coulon. Parce qu’il faut être debout dans ce parcours semé d’embûches

 

 

 

Jeden (Ça va aller) est le premier volet du triptyque Tragédie domestique. C’est toute la fragilité de l’être humain qu’aborde Le Poney dans cette série. Les quatre personnages vont être confrontés à des situations cocasses, rocambolesques, drôles mais grinçantes. « La catastrophe est le fil conducteur de ce spectacle. Nous sommes à la lisière du burlesque, du vaudeville. Nous pourrions basculer vers cela mais nous n’y allons jamais. Nous préférons rester sur un équilibre fragile entre diverses esthétiques », explique Matthieu Coulou.

 

Pour cela, les quatre artistes du Poney, collectif fondé à Caen, se sont inspirés de l’univers du réalisateur David Lynch dans Twin Peaks, de Gregory Crewdson. « Dans ses photographies, il propose des scènes de vie quotidienne décalées qui créent des atmosphères étranges, voire fantastiques » que Le Poney recrée sur le plateau.

 

  • Mardi 12 janvier à 20h30, mercredi 13 et jeudi 14 janvier à 19h30 au Volcan au Havre. Tarifs : 17 €, 9 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com
  • Du 3 au 5 février à la chapelle Saint-Louis à Rouen. Tarifs : de 15 à 8 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 98 45 05 ou sur www.chapellesaintlouis.com