Qui suis-je ? est une histoire de désir amoureux. Le Chat foin adapte à la scène le premier roman de Thomas Gornet et l’illustre des dessins de Hugues Barthe. La compagnie rouennaise crée ce nouveau spectacle jeudi 15 et vendredi 16 mars au Rive gauche à Saint-Etienne-du-Rouvray avant les représentations à L’Éclat à Pont-Audemer, au Passage à Fécamp, au Sillon à Petit-Couronne, à L’Étincelle à Rouen et à la scène nationale de Dieppe.

photo Arnaud Bertereau

Difficile de trouver sa place dans un monde trop normé, dans un univers où les plus grands décident tout pour les plus petits. Vincent fait partie de ces adolescents-là. Il a 14 ans et demi. Il est un élève de troisième au collège Jean-Moulin et se voit comme « une endive incapable de supporter son reflet ». Ses notes ? Elles ne sont pas les meilleures depuis quelques semaines. Vincent est traversé par plusieurs troubles. Seuls ses deux amis, Myriam et Aziz, sont parvenus à mettre des mots sur les maux de Vincent. Il est tout simplement amoureux. Amoureux d’un garçon.

Qui suis-je ? est le récit d’un adolescent qui s’éveille à ses désirs, découvre son homosexualité et qui est regardé bizarrement par les autres élèves de son collège. Yann Dacosta est allé piocher cette histoire intime dans les romans jeunesse. « C’est une littérature qui me touche beaucoup. Il y a toujours beaucoup de tendresse y compris lorsque l’histoire parle de mort, de maladie, de séparation. Et aussi beaucoup d’espoir. Il est rare de sortir déprimé d’un roman jeunesse ».

Comme une évidence

Pour cette nouvelle création avec sa compagnie Le Chat foin, Yann Dacosta a choisi le premier roman de Thomas Gornet, paru en 2006. « Dans ce livre, il y a une poésie de la juvénilité, la naïveté de l’adolescence et l’humour parce que Thomas Gornet prend beaucoup de recul et manie parfaitement l’ironie. Ce livre Qui suis-je ? a été une évidence. Lors des premières lectures, nous avons été en osmose avec le texte. C’est un vrai coup de cœur ».

Les scènes les plus emblématiques de Qui suis-je ? se déroule dans le vestiaire. « C’est un lieu de cauchemar et aussi de trouble. Vincent déteste le sport. Il n’aime pas sa prof de sport ». Deux comédiens, Côme Thieulin et Théo Costa-Martini, et une comédienne, Manon Thorel, interprètent les différents personnages de cette histoire devant les dessins en grand format de Hugues Barthe. « Ce peut être le décor ou des scènes sans dialogue, des moments de solitude ». Tout un univers sensible pour traiter de la différence.

Les dates

  • Jeudi 15 et vendredi 16 mars à 20h30 au Rive gauche à Saint-Etienne-du-Rouvray. Tarifs : de 15 à 8 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 32 91 94 94.
  • Mardi 27 mars à 19 heures à L’Éclat à Pont-Audemer. Tarifs : 6 €, 4 €. Réservation au 02 32 41 81 31 et sur http://eclat.ville-pont-audemer.fr
  • Vendredi 30 mars à 20h30 au Passage à Fécamp. Tarifs : 16 €, 8 €. Réservation au 02 35 29 22 81 ou sur www.theatrelepassage.fr
  • Mardi 10 avril au Sillon à 19 heures à Petit-Couronne. Tarifs : 8 €, 3 €. Réservation au 02 35 69 12 13.
  • Vendredi 13 avril à 20 heures à L’Étincelle à Rouen. Tarif : 6 €. Réservation au 02 35 98 45 05 ou sur www.letincelle-rouen.fr
  • Mercredi 18 avril à 20 heures à la scène nationale de Dieppe. Tarif : 12 €. Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr