Du théâtre et de la musique pour cette nouvelle édition des Rêveries d’Évreux, portées par l’association Viens dans ma bulle, qui se tient du 18 au 20 avril sous chapiteau dans le parc de Trangis.

Ils ont une passion pour les arts et veulent la partager. Pour cela, les membres de l’association Viens dans ma bulle ont créé un festival culturel. Un rendez-vous annuel sous un chapiteau pour assurer une proximité entre les artistes et le public. Le tout dans le parc de Trangis à Évreux. En quatre ans, Les Rêveries d’Évreux ont doublé leur nombre de spectateurs (2012 en avril 2018).

Pour cette cinquième édition qui se déroule du 18 au 20 avril, Les Rêveries d’Évreux marient théâtre et musique. Du théâtre donc avec la conférence absurde de Jérôme Rouger, devenu pour l’occasion le directeur de l’école d’agriculture ambulante. Pourquoi Les poules préfèrent être élevées en batterie revient sur les droits de ces gallinacés pour évoquer la condition humaine. Dans son Leurre de vérité, Luc Apers joue le rôle d’un orphelin aux pouvoirs magiques. Il est question d’héritage familial, et pas seulement matériel, dans Le Bois dont je suis fait, une comédie sociale portée par Julien Cigana et Nicolas Devort. La Compagnie du Détour s’empare de la pièce de Molière, Les Femmes savantes. Pour le jeune public, Les Rêveries d’Évreux ont choisi une tendre Histoire d’une mouette et du chat lui apprit à voler. De la musique aussi avec le Dime Street Band qui reprend les standards du blues, du jazz et de la soul.

Infos pratiques

  • Du 18 au 20 avril sous chapiteau, parc de Trangis à Évreux.
  • Tarifs : 16 €, 13 € un spectacle, 25 €, 21 € deux spectacles, 8 € le jeune public du 20 avril, 55 € le Pass Découverte.
  • Réservations sur www.lesreveriesdevreux.fr

Programmation des Rêveries

  • Jeudi 18 avril : Pourquoi Les Poules préfèrent être élevées en batterie de Jérôme Rouger à 19h30, Dime Street Band à 21h30
  • Vendredi 19 avril : Leurre de vérité de Luc Apers à 19h30, Le Bois dont je suis fait de Julien Cigana et Nicolas Devort à 21h30
  • Samedi 20 avril : Histoire d’une moquette et du chat qui apprit à voler de Patrick Courtois à 11 heures, Les Femmes Savantes de la compagnie du Détour à 20h30