Après Molin-Molette, La Belle Meunière revient au théâtre jeune public avec Badavlan, présenté mercredi 9 décembre au Petit Théâtre au Havre avec la scène nationale.

 

photo Jean-Pierre Estournet

photo Jean-Pierre Estournet

Assis sur une chaise, les enfants adorent faire tomber toute sorte d’objets. Une expérience qu’ils renouvellent en règle générale de nombreuses fois. Ils font l’apprentissage de la pesanteur. Pierre Meunier joue avec cette loi dans ce nouveau spectacle, Badavlan, joué mercredi 9 décembre au Petit Théâtre au Havre. « La pesanteur est une question qui me taraude depuis longtemps. C’est une puissance écrasante à chaque instant de notre existence. J’ai une conscience vivre de tout ce que l’on doit mobiliser comme énergie pour résister à ces effets. Comme se lever le matin, apparaître debout face aux autres… ».

 

Badavlan est l’histoire de deux personnages (Gaël Guillet et Emma Morin) venus d’une autre planète. Un homme et une femme font ainsi l’expérience de la pesanteur. Si l’un se montre très maladroit et veut repartir au plus vite, l’autre s’amuse avec cette force, avec le pesant et le léger. Il y aura évidemment quelques catastrophes et quelques chutes inévitables.

 

Avec Badavlan, Pierre Meunier évoque l’ordre et la résistance à cet ordre si bien établi. « Il faut donc se dresser, sortir de ce que l’on attend de nous, refuser cet uniforme. Ce spectacle participe à cet éveil-là ». L’un des deux personnages va vite se laisser séduire par le règne de la pesanteur alors que l’autre préfèrera la liberté et la résistance à la pesanteur.

 

  • Mercredi 9 décembre à 15h30 au Petit Théâtre au Havre. Tarif : 5 €. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com
  • Spectacle tout public à partir de 6 ans