Membre de La Boussole et de Bouchées Doubles, Le Tiers fait aussi son chemin en solo. Un peu plus d’un an après la sortie de son deuxième album, No Future, il est en concert le 20 juillet aux Terrasses du jeudi à Rouen.

C’est un pur produit de Din-Records, « une belle bande de copains ». Le label havrais rassemble un bon nombre de rappeurs talentueux dont Le Tiers que l’on a découvert au sein de La Boussole et de Bouchées Doubles. Engagé, mélancolique, il a une plume acérée, joue avec les exercices de style, se moque bien des clichés du rap. Il est surtout un artiste boulimique, inspiré qui enchaîne les dates de concert et les albums. Le Tiers qui s’est aussi appelé Tiers Monde joue jeudi 20 juillet aux Terrasses du jeudi à Rouen.

Quant à ses productions, il y a eu Toby or not Toby, puis No Future, sorti en avril 2016. La tournée à peine terminée, Le Tiers pense déjà au troisième album. « C’est l’esprit du rap. Les personnes qui en écoutent en consomment énormément. On ne peut pas se permettre de se faire oublier. C’est un risque qui existe si vous ne sortez pas d’album. On se macronise… », remarque l’artiste havrais.

Un changement dans l’écriture

Il faut faire vite, toujours plus vite, aller jusqu’à « faire des sacrifices » notamment dans les arrangements des titres. « Il y a toujours des chansons que l’on souhaite travailler davantage mais on est obligé de faire des choix d’efficacité. Parfois, les premiers jets, c’est pas mal. Il ne faut surtout pas faire l’erreur de mettre des morceaux qui ne sont pas terminés. A nous de trouver le juste milieu ».

Dans ce nouvel album, Le Tiers a envie de parler de lui. C’est donc une première pour ce garçon « très timide. Cela vient de la culture africaine de mes parents. Ils gardent beaucoup de choses en eux parce qu’ils ont tendance à croire qu’il y a des choses bien importantes ailleurs ». Pour Le Tiers, parler de soi est donc devenu « un vrai challenge ». C’est partager des émotions et aussi « les galères de la vie. Pour y parvenir, il faut prendre du recul sur les choses pour pouvoir les analyser, devenir plus serein et plus juste ». Cette nouvelle direction a « changé mon écriture. Dans le rap, il faut toujours des punch lines qui renvoient des images fortes. Là, il faut mettre plus d’esprit ». Autre changement : intégrer l’art numérique. « Je souhaite créer un univers sur scène afin d’amplifier le côté intimiste des titres ». Pour Le Tiers, un peu de vacances cet été puis beaucoup de travail pour sortir ce troisième album en octobre 2017.

 

 

 

Les Terrasses du jeudi 20 juillet à Rouen

  • 18h30 : Huit Nuits place de la Cathédrale
  • 18h45 et 20h30 : Octantrion place Barthélémy
  • 19 heures : MNNQNS rue Eau-de-Robec
  • 19h15 : Moze Greytown espace du palais
  • 19h30 : Kaddy & The Keys place Saint-Marc
  • 20h15 : Laura Cahen place de la Cathédrale
  • 20h45 : The Goaties rue Eau-de-Robec
  • 21 heures : Laish espace du palais
  • 21 heures : Daisy place Saint-Marc
  • 22h30 : Le Tiers place Saint-Marc