Dans le cadre du colloque sur la musette de cour, les Musiciens de Saint-Julien, dirigé par François Lazarevitch, donnent un concert consacré à Jacques Hotteterre mardi 28 mai au temple Saint-Éloi à Rouen.

Quel lien entre la musette de cour et la Normandie ? Il y a les Hotteterre, une famille de musiciens et de facteurs installée dans l’Eure à La Couture-Boussey. Parmi eux, Jacques Hotteterre (1674-1763), le plus célèbre, compositeur, pédagogue et flûtiste de la Chambre du roy. Sans oublier Michel Corrette (1707-1795) qui a écrit de nombreuses pages pour cet instrument. La musette est une petite cornemuse, du milieu du XVIe siècle au milieu du XVIIIe siècle.

« Elle était utilisée dans le milieu de la musique savante. Constitiuée d’un chalumeau et d’un bourdon, elle émet un son très grave. Au XVIIe siècle, on ajoute un petit chalumeau qui permet de développer les tessitures dans l’aigu et aussi des clés sur le grand chalumeau pour les dièses et les bémols. La musette est le premier instrument avec des clés, 150 ans avant la flûte. Elle est assez unique puisqu’elle a deux voix avec une première ligne mélodique sur le grand chalumeau et une seconde sur le petit. Jouer de la musette demande une certaine concentration ».

François Lazarevitch, fondateur des Musiciens de Saint-Julien

« Une émotion très palpable »

Un instrument unique donc qui fait l’object d’un colloque du 27 au 29 mai à la Maison de l’Université à Mont-Saint-Aignan avec l’Académie Bach, des musicologues, des facteurs, des musiciens. « C’est important de les faire se rencontrer afin que toutes les connaissances puissent profiter aux musiciens. Nous sommes aujourd’hui dans une période intéressante. Rémy Dubois fabriquait des instruments. Ce facteur belge est désormais à la retraite et passe son temps à approfondir ses connaissances, à restituer toutes les étapes de l’évolution de la musette ».

Pas de colloque sur la musique sans… musique. Les Musiciens de Saint-Julien interprète mardi 28 mai des œuvres de Jacques Hotteterre au temple Saint-Éloi à Rouen. Un lieu qui n’a pas été choisi au hasard puisque le buffet de l’orgue Saint-Éloi est notamment décoré d’une musette de cour. François Lazarevitch, flûtes et musette, joue avec James Holland, théorbe, et Étienne Floutier, viole de gambe, des pièces de cour de Jacques Hotteterre, dit Le Romain. « Avec lui, on est dans un esprit très français. Sa musique n’est pas flamboyante. Elle est touchante, empreinte d’une certaine gravité. Elle a une émotion très palpable ». Un concert comme dans la Chambre du  Roy.

Infos pratiques

  • Colloque sur la musette de cour les lundi 27, mardi 28 et mercredi 29 mai de 9 heures à 18 heures à la Maison de l’Université à Mont-Saint-Aignan
  • Concert des Musiciens de Saint-Julien mardi 28 mai à 20 heures au temple Saint-Éloi à Rouen. Tarifs : de 20 à 10 €, gratuit pour les moins de 18 ans. Réservation sur www.academie-bach.fr
  • Concert avec musettistes et carillon mercredi 29 mai à 19 heures au pied de la tour Saint-Romain de la cathédrale de Rouen
  • Bal baroque mercredi 29 mai à 20 heures à la salle des États de l’Historial Jeanne d’Arc à Rouen.