La moustache est leur emblème qu’ils arborent fièrement. Astien, Mathurin et Ed Wood sont trois garçons qui ont ébloui pendant plusieurs années sur les scènes de slam avant de se retrouver au Grandiloquent Moustache Poésie Club. A la croisée du slam et du café-théâtre, le Grandiloquent Moustache Poésie Club raconte dans un spectacle délirant ses aventures et mésaventures. C’est du théâtre de l’absurde, surréaliste où les mots fusent à grande vitesse. Le trio joue vendredi 11 octobre à l’espace Aragon à Oissel. Entretien avec Astien.

 

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nous écrivions chacun de notre côté. Un jour, nous nous sommes retrouvés sur un hippodrome. Nous étions les seuls à avoir misé sur le même cheval qui est arrivé dernier. Cela rapproche. Nous avons fait connaissance et décidé de nous unir. Nous nous sommes dit que nous n’allions pas tout perdre.

 

Faut-il vraiment vous croire ?

Non mais c’est une belle histoire, voire une belle légende.

 

Vous interprétez trois personnages. Qui sont-ils ?

Il y a une grande partie de nous. Nous avons tout extrapolé pour rendre les choses plus théâtrales. Nous sommes les trois plus grands poètes qui vont connaître une folle ascension mais leur début est plutôt minable.

 

Quels sont leurs caractères ?

Ed Wood est le plus érudit. C’est un mélange du Marquis de Sade et d’Aldo Maccione qui fait rougir autant les joues et les fesses des filles. Mathurin est un homme décalé, a situé entre Stendhal et Pierre Richard. Il est toujours un peu à l’ouest. Et, moi, Astien, je suis plutôt romantique. Il y a du Herbert Léonard et du Prévert. J’écris pour le plaisir.

 

Vous êtes trois avec trois personnalités et trois écritures différentes. Comment avez-vous écrit ce spectacle ?

En fait, nous écrivons chacun de notre côté. Puis nous nous retrouvons sur le plateau pour relier nos textes et créer un spectacle collectif.

 

Vous avez aussi écrit le Petiloquent Moustache Club.

C’est une version pour les enfants. Nous leur apprenons à porter la moustache lors d’une réunion secrète. Plus tard, nous allons créer le Séniloquent Moustache Club, une version pour la troisième génération…

  •  Vendredi 11 octobre à 20h30 à l’espace Aragon à Oissel.
    Tarifs : 9,40 €, 5 €. Réservation au 02 32 95 89 57.
  • Autres infos sur www.moustachepoesie.com