C’est une femme qui est l’invitée d’honneur du festival Normandiebulle. Catel Muller, dessinatrice et scénariste de bande dessinée, marque de son empreinte cette 23e édition qui se déroule samedi 29 et dimanche 30 septembre à Darnétal. 

illustration Catel

Il n’y a pas encore la parité… Normandiebulle accueille 70 artistes. 25 % sont des femmes. « C’est difficile de parvenir à une égalité », admet la directrice Marianne Auffret. « Il y a moins de femmes sur le circuit. Elles sont autant talentueuses que les hommes mais elles sont moins éditées et moins visibles ». 

Cette 23e édition du festival de la bande dessinée qui se tient les 29 et 30 septembre à Darnétal s’est choisie comme invitée d’honneur une femme. Catel Muller, dessinatrice, scénariste, artiste engagée, s’intéresse à des figures féminines comme Olympe de Gouges, Benoîte Groult, Kiki de Montparnasse, Rose Valant, Edith Piaf, Mireille Balin pour évoquer des sujets contemporains. Catel Muller est, selon Marianne Auffret, « une femme hyperactive, un bourreau de travail. Elle a plein de projets en même temps et les mène tous au bout. Elle a toujours défendu des valeurs, la cause féministe. Elle a un trait simple, souple, très féminin et délicat ».

Normandiebulle fait un focus sur le travail de Catel qui s’est récemment installée à Fécamp. L’artiste sera présente pour dédicacer ses albums et participera à des discussions sur Le roman de Goscinny avec Anne Goscinny, sur Les Héroïnes de l’histoire avec José-Louis Bocquet, Jean-Claude Bouillon-Baker et Olivier Merle, sur L’émancipation féminine avec Mylène Demongeot et Blandine de Caunes. Avec Impressions d’héroïnes, le festival expose des planches de Joséphine Baker, Le Monde de Lucrèce, Ainsi soit Benoîte Groult et Adieu Kharkov.

Catel marque fortement de son empreinte ce Normandiebulle. Le festival devient plus féminin, s’ouvre à de nouvelles thématiques comme le droit et l’égalité entre les femmes et les hommes. Il s’enrichit aussi de la présence de nouveaux artistes, notamment des écrivains et écrivaines.

 

Infos pratiques

  • Samedi 29 et dimanche 30 septembre de 10 heures à 18 heures sous les tennis couverts, allée de la gare à Darnétal. Tarifs : 6 €, 4 € la journée, 8 €, 6 € les deux jours, gratuit pour les moins de 16 ans, les étudiants de l’université de Rouen et les détenteurs de la carte Atout Normandie.
  • Programmation complète sur www.normandiebulle.com
  • Gagnez vos billets et la bande dessinée de Matz et Léonard Chemineau, Le Travailleur de la nuit en écrivant à relikto.contact@gmail.com