Philippe Dereuder, directeur de la scène nationale d’Evreux/Louviers, a choisi l’éclectisme pour la saison prochaine entre danse, musique d’ailleurs, théâtre et avec des artistes confirmés et en devenir.

 

Hier. La saison qui s’achève s’est écoulée de manière plus sereine. La scène nationale Evreux/Louviers a certes sa salle à Louviers mais restait hors les murs à Evreux. Le beau théâtre à l’italienne est fermé depuis six ans pour cause de travaux. Depuis un an, l’équipe a un lieu : Le Cadran. Pour installer ses bureaux et programmer des spectacles. « Cela nous a changé la vie », se réjouit Philippe Dereuder, directeur de la scène nationale. « Nous avons pu être en connexion directe avec les artistes, accueillir le public dans de meilleures conditions pour les spectacles et les ateliers ».

Etre installé dans une salle telle que le Cadran a permis « un début de frémissement du public. Nous avons mille abonnés en moins. Nous effectuons aujourd’hui un gros travail sur le territoire. La scène nationale d’Evreux/Louviers est une scène nationale de territoire qui s’appuie sur les structures locales à Vernon, Val-de-Reuil… ».

 

Aujourd’hui. C’est un plateau supplémentaire et de taille intéressante que Philippe Dereuder  a à disposition au Cadran et qui permet d’accueillir des spectacles de plus grande ampleur. Le directeur de la scène nationale d’Evreux/Louviers programme de grands noms comme Maguy Marin, Philippe Decouflé, Sylvain Groud, Enzo Enzo, Gilles Defacque, la compagnie XY, Patrick Pineau, Jacques Bonnaffé et Olivier saladin, Florence Giogetti. Il poursuit une collaboration étroite avec Pal Frenak, Robert Cantarella, La Piccola Familia, la BaZooka, l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie et le festival Automne en Normandie qui donne son coup d’envoi au cadran à Evreux avec Mademoiselle Julie d’Ibsen mis en scène par Thomas Ostermeier.

 

"Mademoiselle Julie", mis en scène par Thomas Ostermeier

« Mademoiselle Julie », mis en scène par Thomas Ostermeier

Demain. La scène nationale d’Evreux/Louviers a trouvé refuge au Cadran. Et le théâtre ? « Une nouvelle étude axée sur l’aspect technique est en cours », indique Philippe Dereuder. Les travaux d’agrandissement entrepris ont en effet fragilisé la structure du bâtiment centenaire et ont été rapidement stoppés. « Les travaux de consolidation doivent être terminés pour 2018 ». Avec Le Cadran à Evreux et le théâtre du Grand Forum à Louviers, le théâtre à l’italienne serait un nouveau lieu de travail et de diffusion pour la scène nationale. « Il accueillerait des spectacles plus intimistes. Il y aurait une vraie cohérence dans le projet ».

 

 

 

 

 

 

 

www.scene-nationale-evreux-louviers.fr