Ronan Chéneau a écrit les 13 épisodes de Mesdames, Messieurs et le reste du monde, présenté lors du festival d’Avignon 2018 et mis en scène par David Bobée. Le CDN en reprend cinq jusqu’au 1er juin. Le deuxième, L’Effet Matilda, se tient samedi 11 mai au square André-Maurois à Rouen.

Mesdames, Messieurs et le reste du monde… C’est une invitation singulière de la part du CDN de Normandie Rouen. Cinq moments à partager pour dénoncer toute forme de domination et de discrimination, qu’elle soit sexuelle, raciale, religieuse… Le premier rendez-vous a eu lieu samedi 4 mai au square André-Maurois à Rouen pour se terminer dans le théâtre des Deux-Rives à cause d’un temps capricieux. Sur la scène, une trentaine de comédiennes et de comédiens, amateurs et professionnels, qui ont porté avec la même intensité une parole informative, poétique, joyeuse, drôle, revendicatrice, même libératrice.

Une équation pas simple à résoudre. Ronan Chéneau y est parvenu. L’auteur de théâtre signe en effet d’une écriture juste, dense et vive tous les épisodes de Mesdames, Messieurs et le reste du monde. « Ce fut pour moi une étape particulière dans mon travail. Nous sommes là dans un théâtre documentaire politique. Il y a déjà un moment que cette forme existe. Je m’inscris dans ce théâtre-là, dans la vraie Histoire pour créer, raconter une histoire ».

Un théâtre acrobatique

Pour écrire cette histoire, Ronan Chéneau a rassemblé de nombreux chiffres, des lectures d’articles de presse, des témoignages et diverses études. Toute une matière décortiquée sous le regard du sociologue Arnaud Alessandrin. « L’enjeu a été de créer un matériau théâtral pour beaucoup de voix, pour des comédiennes et des comédiennes jouant en plein air. J’ai commencé par travailler sur la restitution de ces informations en me demandant comment raconter des concepts, des interrogations, comment les articuler. J’ai d’abord essayé d’avoir plus de cohésion possible, toucher le spectateur à des endroits où ces notions vont le questionner et l’amener vers des débats contemporains ». Quant aux comédiennes et aux comédiens, ils sont sur scène comme « des acrobates. C’est un vrai challenge pour eux. On est entre une langue parlée et écrite. Il faut que cela bouge, circule entre eux ».

Le deuxième épisode se déroule samedi 11 mai, à nouveau dans le square André-Maurois à Rouen. Il sera question de L’Effet Matilda, une série de portraits de femmes connues ou inconnues qui ont marqué l’histoire de l’art, de la science, de la philosophie ou de la politique.

Les épisodes

  • Samedi 11 mai : L’Effet Matilda
  • Samedi 18 mai : L’École du genre
  • Samedi 25 mai : Tou.te.s minoritaires
  • Samedi 1er juin : 2e cérémonie des Molière non raciste et non genré

Infos pratiques

  • Chaque épisode a lieu à 12 heures au square André-Maurois, jardin du musée des Antiquités à Rouen.
  • Traduction en langue des signes
  • Spectacle gratuit