Fix Me, c’est la rencontre d’Alban Richard, directeur du centre chorégraphique national de Caen, et d’Arnaud Rebotini, figure de la musique électronique, pour évoquer l’engagement des corps. Cette nouvelle création est à l’affiche de l’Opéra de Rouen Normandie mardi 26 mars et du Volcan au Havre mardi 2 avril. Des places sont à gagner !

Quels liens tissent la danse et la musique ? C’est une question qui revient sans cesse dans l’œuvre d’Alban Richard ? « Plus je travaille, plus se pose cette interrogation du rapport de pouvoir entre les médiums. Quel rapport d’autorité la musique a-t-elle sur la danse ? Est-ce que la danse peut coloniser la musique ? ». Pour avancer dans sa réflexion, le chorégraphe et directeur  du centre chorégraphique national de Caen s’est intéressé à une autre énergie sonore. Celle de la musique techno.

Pour Fix Me, la nouvelle création présentée mardi 26 mars à l’Opéra de Rouen Normandie et le mardi 2 avril au Volcan au Havre, Alban Richard a passé commande à Arnaud Rebotini pour se frotter à « une musique très binaire, à ces basses et ces infra basses. Là, l’enjeu est fort. Comment entrer dans la pulsion ? Comment les corps se mettent au diapason ? ».

Exhorter les foules

À cette partition, construite comme une symphonie pour quatre interprètes, Alban Richard y ajoute des discours d’évangélistes américains, de figures politiques, des chansons féministes… Des flux de mots et des flows comme pour exhorter les foules. Pour le chorégraphe, l’objectif est autre. Ils sont là pour démontrer que les corps peuvent être aussi « forts et efficaces » que la musique, « indépendants des rythmes d’Arnaud ».

Fix Me qui peut se traduire par répare-moi ou regarde-moi invite ainsi les danseurs à entrer dans le rôle de prêcheurs. « Je me suis demandé si le corps pouvait haranguer, même s’il ne parle pas, s’il était suffisamment politique pour avoir un poids sur la société ». L’engagement des danseurs est aussi physique dans cette création que dans Vivace. « Il est dans la production du mouvement, de la gestuelle des orateurs, de l’image ». 

Sur le plateau, Alban Richard rassemble ainsi cinq prêcheurs. Les quatre danseurs, Aina Alegre, Mélanie Cholet, Max Fossati, Asha Thomas, pris dans le tourbillon des paroles et Arnaud Rebotini emmené par une symphonie techno. À chacun de trouver sa stratégie pour capter le regard du public.

Infos pratiques

  • Mardi 26 mars à 20 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : de 21 à 10 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr
  • Mardi 2 avril à 20h30 au Volcan au Havre. Tarifs : de 18 à 5 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com

Relikto vous fait gagner des places

  • Gagnez vos places pour la représentation de Fix Me mardi 26 mars au Théâtre des Arts à Rouen.
  • Pour Participer : likez la page Facebook, Partagez l’article et écrivez à relikto.contact@gmail.com