Roser Montllo Guberna et Brigitte Seth qui forment la compagnie Toujours après minuit poursuivent leur exploration dans l’univers de Robert Walser. Après Avant-Propos, Change or die interroge notre époque à travers des textes écrits il y a cent ans. Le spectacle est joué mardi 21 janvier au Rayon vert à Saint-Valery-en-Caux et vendredi 24 janvier au Volcan maritime au Havre dans le cadre du festival Pharenheit.

 

SBEY_6735R« Je suis un pauvre homme sans travail et plein de zèle commercial, je m’appelle Wenzel, je cherche une place idoine et me permets par la présente de vous demander poliment et gentiment si, par hasard, vous n’en auriez pas une de ce genre disponible dans vos vastes bureaux aérés, clairs et plaisants… » La lettre est longue, très longue. Son auteur adopte un style ampoulé et ne se montre pas toujours sous ses meilleurs jours.

Ce texte reste une étonnante demande d’emploi qui devient les fondations de la nouvelle création de Roser Montllo Guberna et Brigitte Seth. Les deux artistes – l’une est danseuse, l’autre, comédienne – consacrent un deuxième spectacle à l’écriture de Robert Walser, auteur suisse (1878-1956). « Elle est très actuelle parce qu’elle est universelle. Walser était quelqu’un de très aimé par différents auteurs dont Kafka. Quand il écrit, il va au delà de la réalité », commente Roser Montllo Guberna.

Cette réalité, c’est celle du début du XXe siècle avec les multiples bouleversements technologiques. « Avec Walser, on se retrouve comme dans Les Temps modernes de Chaplin. Toute cette modernité peut faire peur. Il prend conscience qu’elle va très vite, qu’elle peut nous dépasser et nous perdre. Aujourd’hui, nous sommes dans cette même course effrénée ».

Dans Change or die, un récit dansé, Roser Monttlo Guberna et Brigitte Seth ont réuni des textes de Walser, rédigés entre 1906 pour Les Enfants de Tanner et 1913-1920 pour les Rêveries et autres petites proses. L’auteur y dresse alors un état du monde, « un monde plein de fissures où les hommes ne savent pas bien comment s’y prendre pour trouver leur place dans la vie, dans la société ». Il y a donc beaucoup de maladresse, de questionnement, d’inquiétude chez ces êtres, proches des clowns. Il y a aussi de la gesticulation, de l’essoufflement et du découragement dans ce combat qui est souvent perdu d’avance.

Roser Monttlo Guberna et Brigitte Seth dénoncent cette bataille, sa violence. Elles se battent comme dans leurs spectacles précédents avec leurs armes favorites, la légèreté, l’humour et l’irrévérence.

 

 

  • Mardi 21 janvier à 20h30 au Rayon vert à Saint-Valery-en-Caux. Tarifs : de 18 à 10 €. Réservation au 02 35 97 25 41.
  • Vendredi 24 janvier à 21 heures au Volcan maritime au Havre. Tarifs : de 16 à 5 €. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com