100 chaises pour briser le silence

par | 16 avril 2021 | covid-19, Vie culturelle

Le collectif Occupation Le Havre, installé au Volcan, va poser 100 chaises sur le parvis de l’hôtel de ville, symbolisant les fauteuils vides des lieux culturels.

C’est un nouveau Vendredi de la colère. Ce 16 avril, le collectif Occupation Le Havre invite le public à le rejoindre à 17 heures sur le parvis de l’hôtel de ville. Là, il aura posé cent chaises. Cent chaises vides pour rappeler la fermeture des lieux culturels depuis de nombreux mois. Toutes et tous pourront ensuite s’y asseoir face à la façade de la mairie, comme s’ils étaient face au silence du gouvernement. 

Le mouvement d’occupation des théâtres a commencé il y a plus d’un mois et porte des revendications qui vont au-delà des préoccupations du secteur culturel avec la suppression de la réforme de l’assurance chômage, un RSA pour les 18-25 ans, un prolongement de l’année blanche pour tous les emplois intermittents… Jusqu’alors, le gouvernement est resté muet. Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture a juste estimé ces occupations « inutiles » et « dangereuses ».

Le collectif Occupation Le Havre donne rendez-vous samedi 17 avril à 14 heures autour du Volcan pour une lecture de textes avant une agora public en plein air.

À lire également