« À la ligne » par le Caliband Théâtre | samedi 28 janvier

photo : Arnaud Bertereau

Mathieu Létuvé porte à la scène les mots et les maux du roman À la ligne, le succès littéraire de Joseph Ponthus.

Le récit quotidien d’un ouvrier envoyé au bureau d’intérim pour travailler d’abord dans une conserverie de poisson puis dans un abattoir breton. À la chaîne. À la ligne. Jour après jour, il répertorie avec une infinie précision les gestes du travail, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, dans la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c’est la littérature qu’il appelle à la rescousse pour amortir la violence de ce quotidien. Accompagné à la mise en scène par David Gauchard, Mathieu Létuvé immerge avec réalisme dans le quotidien des travailleurs et travailleuses de l’usine, ces hommes et femmes « de l’ombre » que la mécanique industrielle use, fatigue, aliène, dans la plus grande indifférence.