« Hmadcha – Hors du monde » par Anania Danse | jeudi 26 janvier

Photo : Agnès Mellon

Un homme seul, pantalon noir torse nu, debout face à un mur, ondule au rythme d’un souffle, d’une percussion. Un deuxième le rejoint, puis une troisième…

Ils seront neuf danseurs à se rencontrer, conjuguer leurs gestes. Quand le son d’un piano survient, les lumières blanchissent et se figent en un étrange échiquier, les danseurs se saisissent d’instruments de musique, le mouvement les emporte dans un autre monde… Taoufiq Izeddiou compose un spectacle physique, énergique, dépouillé, comme une tentative de réponse à cet « invisible virus tout-à-fait inconnu » qui a « immobilisé nos âmes et nos corps », à ce confinement, cette distanciation, cette incompréhension, cet inconnu du lendemain. Le chorégraphe et danseur marocain a choisi pour titre de son spectacle, « Hmadcha », le nom d’une confrérie soufie née à la fin du XVIIe siècle. Comme une quête de la transe, de la spiritualité, de la transcendance…