Cette année, les sélections régionales pour les Inouïs du Printemps de Bourges ont lieu jeudi 4 février au Tetris au Havre. En lice : cinq formations retenues à l’automne dernier pour cette audition. Cinq formations, donc cinq concerts d’une demi-heure lors de cette soirée. L’année dernière, Aloha Orchestra et Nuit étaient été sélectionnés pour Bourges.

 

you said strangeYou Said Strange

Etre pré-sélectionné, « c’est déjà gratifiant. C’est une belle reconnaissance de la part du réseau normand ». Martin Carrière, un des cinq musiciens de You Said Strange, se réjouit d’une telle participation à l’audition régionale des Inouïs. D’autant que le groupe de Giverny fera découvrir deux nouveaux titres. Pour un tel groupe qui ne cesse de grandir et de s’affirmer dans cette veine psychédélique, le Printemps de Bourges reste « un moyen de se faire connaître auprès des professionnels de la musique. Ils sont disponibles, là pour ça. C’est pour cette raison qu’il est important d’y jouer ».

 

 

 

 

 

photo C. Thomas

photo C. Thomas

Loya

L’objectif de Loya est clair : « le métissage est important pour apprendre à connaître l’autre et pour ne pas oublier d’où l’on vient ». Avec ce projet musical, Sébastien Lejeune, « ancien habitant de La Réunion », a souhaité mélangé la culture de son île avec celle de « la métropole et de l’electro ». Il y a un an, il a quitté son ancienne profession pour se consacrer à la musique. Alors, les Inouïs, « c’est une occasion de sortir de l’ombre, de rencontrer les personnes qui possèdent les clés ».

 

 

 

 

 

NORD 1Nord

Nord est désormais un trio emmené par Xavier Feugray qui a trouvé une nouvelle identité sonore. 2015 a été une année remplie de bonnes nouvelles. Alors participer au Inouïs du Printemps de Bourges, « cela fait partie du parcours du groupe, s’inscrit dans le processus de développement du projet ». Ce festival « reste une plateforme où tu peux tirer ton épingle du jeu, où tu rencontres pas mal de gens, où tu agrandis ton réseau ». Après le Booster, pourquoi pas le Printemps de Bourges qui « me permettrait de préparer l’année prochaine ». Xavier Feugray envisage de publier un premier album. En attendant, il est prévu la sortie d’un nouvel EP avec six titres en avril prochain.

 

 

 

 

 

 

tetris petit_biscuitPetit Biscuit

Petit Biscuit, c’est Mehdi Benjelloun. Le jeune Rouennais est en train de se faire une belle place dans l’electro. Le voilà parmi les cinq sélectionnés pour l’audition des Inouïs du Printemps de Bourges. Depuis quelques semaine, il jongle entre son emploi du temps du lycéen de première et d’artiste. Pour ce garçon de 16 ans, le Printemps de Bourges, « c’est quelque chose d’unique. J’en ai toujours rêvé. D’autant que je n’ai jamais pu y assister. Là, c’est une grosse opportunité et je via accomplir mon rêve : transmettre de l’énergie et de l’émotion à plein de personnes ». Petit Biscuit qui se considère « toujours en apprentissage » franchit une nouvelle étape dans cette nouvelle vie. « La scène, c’est quelque chose de nouveau pour moi. Je pense que je vais être stressé en cours pendant toute la journée de jeudi ».

 

 

 

 

ella a thauneEllah A. Thaun

Son travail de musicienne est nourri par celui effectué dans le domaine de la photographie. Ellah A. Thaun, diplômée de l’école régionale des Beaux-Arts, mène son projet solo qui ne cesse d’évoluer. Sa musique folk psyché est désormais teintée de rock. Très rock puisqu’elle s’est inscrite cette année dans la catégorie rock pour les sélections des Inouïs du Printemps de Bourges. Désormais, Nathanaëlle Hauguel est entourée de cinq musiciens. « Je suis très contente du résultat. Ça sonne très bien. Nous avons réussi à faire quelque chose qui me ressemble ». Aller à Bourges serait une belle opportunité pour Ellah A. Thaun pour « la visibilité du groupe » et « se montrer aux professionnels ».

 

 

 

 

  • Jeudi 4 février à 20 heures au Tetris au Havre. Concert gratuit. Réservation : ici