Adélys au Trianon Transatlantique

par | 18 novembre 2021 | Concert

La voilà par Toutes Les Fenêtres et les ruisseaux. C’est le titre du nouveau projet artistique d’Adélys, seule en scène pour ce voyage à travers des chansons pop electro. Elle sera vendredi 19 novembre au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen dans le cadre du festival Chants d’Elles.

Il y a ce personnage avec son ciré jaune qui aime être dans l’ailleurs. Adélaïde Prud’homme a imaginé Adélys pour « rompre avec la morosité. Elle s’arme de la couleur de la lumière pour une éclosion sur le gris. Quand on commence à faire vivre un personnage, il n’y a plus de limites. C’est forcément quelque chose que l’on a en soi mais cela donne une impulsion, une énergie. Adélys ne tient pas en place. Elle aime aller de l’avant. Elle a cette idée que le monde reste à découvrir et suit son instinct ».

Alors, direction le Canada, la Belgique, le nord de l’Europe… Les chansons d’Adélys sont empreintes de tous ces voyages. Il n’y a pas seulement les périples vers un inconnu mais aussi l’errance, les rêves, comme dans Lundi matin. Ce sont tous ces allers et retours qui marquent les esprits et les corps. En concert, comme vendredi 19 novembre au Trianon Transatlantique à Sotteville-lès-Rouen, Adélys chante et danse. Chaque chanson devient un tableau qu’elle incarne, dans lequel elle se métamorphose. Après un travail avec le chorégraphe, Philippe Priasso, de la compagnie Beau Geste, « la danse est devenue quelque chose d’instinctif, de libératoire. Cela m’a donné une sorte de confiance ».

Une confiance pour aller par Toutes Les fenêtres et les ruisseaux, titre de cette traversée en solitaire sur fond de pop électro. « J’aime la dichotomie entre les deux mots. La fenêtre est ce cadre dans lequel on vit. Le ruisseau représente l’axe de liberté, l’extérieur qui permet de se sentir vivant ».

Adélys est désormais seule sur scène. Comme un défi qui s’est transformé en évidence et plaisir.  « Il y a le plaisir de se découvrir et de se donner qui est différent tous les soirs. C’est important de pouvoir le partager avec des personnes qui peuvent y projeter leur propre solitude ».

Infos pratiques

  • Vendredi 19 novembre à 20h30 au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen
  • Tarifs : de 15 à 5 €. Pour les étudiants : carte Culture
  • Réservation au 02 35 73 95 15 ou sur www.trianontransatlantique.com
  • photo : Alice Khol

À lire également