COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Fécamp : le collectif La Poursuite au Passage

En janvier 2012, le paquebot de tourisme dénommé Costa Concordia fait naufrage sur les côtes de l’île italienne de Giglio, avec 4231 personnes à son bord. Il venait d’effectuer la révérence, manoeuvre de navigation près de la côte afin de saluer les habitants. Le commandant, aujourd’hui condamné à 16 ans de prison, a ramené le paquebot sur les rochers avant d’abandonner le navire. Le Concordia s’est échoué et n’a pas sombré. Quelles sont les responsabilités des uns et des autres lorsque l’accident survient ? Pourquoi l’équipe de quart présente sur la passerelle n’a-t-elle pas relevé les incohérences de la préparation de la navigation, ni le rapprochement excessif de la côte ? Comment expliquer que cette même équipe n’ait pas pris les décisions urgentes, ou ait tardé à les prendre ? La Costa avait-elle expressément demandé au commandant de créer le “spectacle” en pratiquant cette “révérence” ? Les preuves de cette demande ont-elles existées ? L’accident fatal est-il la responsabilité d’un seul homme ? Le collectif la Poursuite nous raconte l’histoire du Concordia et dans l’interprétation de cette tragédie, mélange fiction et investigation, ouvre un champ de réflexion pour interroger la notion de responsabilités individuelles ou collectives.

mi, et, justo efficitur. vel, fringilla libero. vulputate, venenatis lectus