Le Jardin des délices | Gadoue

15 Nov 2020 | 15 h 45 min 16 h 15 min

La piste est recouverte de boue blanche… Au centre, un jongleur en complet veston cumule les difficultés : ne pas se salir, ne pas glisser, ne pas faire tomber sa balle, tout en tentant des figures de plus en plus complexes. Chaque geste peut l’amener à déraper. La chute est inévitable et même nécessaire. L’homme, ce bipède, doit bien tomber pour apprendre à se tenir debout. Le jongleur en sait quelque chose, lui qui passe son temps à rattraper des objets qui tombent. Tomber dans la boue, se couvrir de fange, c’est l’humiliation. Mais c’est aussi un plaisir indicible, inavouable, enfantin : celui de la patauge, de la régression, voire de l’instinct bestial ! Le jongleur retrouvera finalement sa dignité d’homme et son costume, tandis qu’il est parfaitement dégoûtant. Miroir de nos conventions sociales, Nathan Israël jongle avec une balle, des blocs d’argile et nos contradictions. Petits et grands, tout le monde se reconnaît : Gadoue, c’est le plaisir de la patouille, le frisson du défendu, la joie du pas correct.

Cirque-théâtre

2, rue Augustin-Henry
Elbeuf, 76500 France
libero pulvinar ipsum elit. Donec sed ut