COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Rouen : Hélios Azoulay à l’Armitière

« Ce n’est pas une autobiographie. C’est ma vie réenchantée, rapiécée, réparée, dédommagée par le rêve, l’amour, le rire. J’ai écrit sans reculer. Sur mon enfance. Elle devait être mûre. Et tout le monde m’a rendu visite. Tous les fantômes. Tous, tels qu’ils étaient avant. En mieux comme en pire. Plus fous, plus drôles, plus terribles, plus perdus, plus cruels. Ceux qui m’ont sauvé et ceux qui ne m’ont pas sauvé… Mon père et sa mort. Mon grand-père et son amour. Mon oncle et son psychiatre. Ma mère et sa collection de cactus. Sans compter le cheptel de camés et d’emmerdes avec les flics. Ce livre, c’est moi, gamin, dans une barque sur l’océan. J’avais un grand sourire, les dents de travers, et pas les moyens d’avoir un appareil.  J’ai été un enfant heureux dans une enfance malheureuse. Il a fallu attendre 40 ans avant de m’autoriser à écrire, à me revivre, avant de pouvoir gueuler : Moi aussi j’ai vécu ». Hélios Azoulay est né en 1975, il est un compositeur et un clarinettiste éclectique. De son goût du sabotage et de ses affinités avec le mouvement dada et le pop art naît l’Ensemble de Musique Incidentale dont il est le directeur musical. Moi aussi j’ai vécu (Flammarion, 2020)est son premier roman.

  • Entrée libre
neque. non id ut eleifend luctus sit dapibus ut consequat. Praesent elit.