Au Volcan, la nouvelle année commence avec une création. Anne-Laure Liégeois, ancienne artiste associée avec sa compagnie, Le Festin, revient au Havre avec Entreprise, un triptyque théâtral sur le monde du travail, joué du 7 au 10 janvier.

Le monde de l’entreprise, Anne-Laure Liégeois ne le connait « pas beaucoup ». Néanmoins, elle l’a « fréquenté. J’ai fait pas mal de petits boulots et je rencontre plusieurs personnes de ce secteur ». Depuis longtemps, cet univers l’intéresse parce qu’il « permet de parler d’argent, de pouvoir, des rapports humains et du présent. L’entreprise est aussi un lieu de théâtralité avec une unité de temps et de lieu ». 

Créé au Volcan au Havre du 7 au 10 janvier, Entreprise est une suite de trois textes, écrits par des auteurs différents dans un intervalle de cinquante ans. Il y a tout d’abord L’Augmentation (1968) de Georges Perec. Cet objet théâtral singulier, rempli d’humour et de dérision, retrace les différents stratagèmes que met en place un salarié pour tenter de demander une hausse de salaire à son supérieur. Ce sera un long fleuve plein de méandres…

Anne-Laure Liégeois revient à Rémi De Vos avec L’Intérimaire (1995) où se confrontent un CDD et un CDI dans l’entrepôt d’une entreprise de transport. L’enjeu de la partie est important puisqu’il s’agit de la responsabilité du secteur de l’exportation. Pour boucler le triptyque, la metteuse en scène a passé commande d’un texte à Jacques Jouet, membre de l’OuLiPo, comme l’était Georges Perec. Dans cette pièce absurde, Le Marché (2020), il est question de spécialistes de la finance qui se retrouvent dans un congrès pour parler d’argent.

Remonter le temps

Ce sont trois textes, donc trois regards à des périodes différentes sur le monde de l’entreprise. Dans cette création, Anne-Laure Liégeois ne les met pas en scène par ordre chronologique. Elle a préféré inverser le temps pour démontrer que « l’on n’avance pas au fil des années. Au contraire, on régresse. On essaie de revenir à la base de l’entreprise et on regarde comment nous en sommes arrivés là aujourd’hui ».

Trois textes aussi pour trois comédiens, dans divers rôles, dont les fidèles, Olivier Dutilloy et Anne Girouard. « Avec Olivier, on s’est construit ensemble. Il sait ce que j’attends et va me le donner. Il faut cependant que je le définisse avant. Je suis admirative de ce que je découvre de lui. Peut-être avons-nous moins besoin des mots mais il faut toujours raconter, se raconter et s’étonner. Au bout d’un certain nombre d’années, je sais qu’une esthétique s’est installée. À chaque création, j’essaie de la remettre en question, d’aller explorer d’autres endroits ». Jérôme Bidaux vient compléter le trio.

Dans ce triptyque, pas de dénonciation ou de morale. Anne-Laure Liégeois joue avec les artifices du théâtre, avec les langues des trois auteurs et leur poésie.

Infos pratiques

  • Mardi 7, mercredi 8, jeudi 9 et vendredi 10 janvier à 19h30 au Volcan au Havre. Tarifs : de 24 à 5 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com
  • Vendredi 8 janvier à 13 heures : Le Volcan vu par Anne-Laure Liégeois pour découvrir avec la metteuse en scène les coulisses de la scène nationale du Havre. Gratuit. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com