Athenabene Tridem joue avec le Quatuor Josapha mardi 21 janvier au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen.

Elle a été avocate. Elle est désormais autrice et chanteuse. Bénédicte Marchand a commencé son parcours musical après 30 ans. « Ça m’a pris comme ça ». Elle a tout d’abord écrit sur des standards de jazz jusqu’à ce qu’elle rencontre le pianiste François Pognon. « Écrire me plaît beaucoup. Quand j’exerçais encore mon métier, j’écrivais dans la revue des jeunes avocats. Je sentais que j’avais davantage une plume pour la chanson. J’écris au fil des rencontres. Mes chansons sont des portraits, des petites histoires ».

Bénédictine Marchand a fondé avec François Pognon et Bernard Cochin, contrebassiste, Athenabene Tridem, en concert mardi 21 janvier au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen avec le Quatuor Josapha. Dans ce trio, chacun a son rôle. À l’une, l’écriture, au deuxième, la musique et au troisième, les arrangements. « Ensemble, nous faisons très Rive gauche ». Athenabene Tridem compte deux albums, La Voleuse de cyclamens et Belem et autres histoires, en forme de « carnet de voyage ». Un troisième est en préparation.

Infos pratiques