Il est l’auteur et l’illustrateur d’une quarantaine d’albums pour enfants. Dans ses ouvrages, Bruno Gibert ouvre un monde plein de fantaisie. Il est l’invité d’honneur de la 37e édition du festival du livre de jeunesse qui se déroule du 29 novembre au 1er décembre à la Halle aux Toiles à Rouen.

De Bruno Gibert, on retient avant tout Le Petit Gibert Illustré. Cet ouvrage qui a été « Coup de cœur » du salon de Montreuil en 2010 est une merveille remplie de poésie et de drôlerie. Bruno Gibert imagine là un dictionnaire qui prend la forme d’un jeu littéraire pour réinventer un monde. De la joie, de l’espièglerie, de l’émotion, de la fantaisie, il y en a dans tous les livres de cet auteur et illustrateur. Avec lui, la curiosité des enfants est toujours en éveil.

Après un passage par la publicité et la presse, Bruno Gibert s’est tourné vers la littérature pour enfants pour en devenir une des figures les plus remarquées. Le dessin, il aime ça pour « son immédiateté. C’est ce qui est beau. Le texte plus plus temporel, proche de l’idée ».

Des rondeurs

Dans le monde de Bruno Gibert, il y a surtout des animaux plein de rondeurs. « Les utiliser en littérature, c’est quelque chose de très ancien. Ésope, La Fontaine l’ont fait avant moi. Je pense que l’animal est un double de l’humain. Graphiquement, c’est aussi très intéressant. Il y a une multitude de formes animales ». Quant au style, « il est arrivé petit à petit. Cela a été assez laborieux. Au début, on reproduit. J’ai plusieurs influences comme Ungerer, Topor, Sempé… Puis, on trouve sa propre voie ».

Bruno Gibert sera du 29 novembre au 1er décembre à la Halle aux Toiles à Rouen pour la 37e édition du festival du livre de jeunesse. Outre la rencontre et les séances de dédicaces, l’auteur et l’illustrateur propose des ateliers, une lecture de son livre Une Histoire (presque) impossible à raconter. Il invite les enfants devant le Mur aux chimères où chacun devra imaginer une créature hybride avec 20 dessins d’animaux coupés à la moitié. 1 600 personnages sont possibles ! Bruno Gibert exposera le temps du festival une série de planches issues de ses différents ouvrages à la galerie Face de Phasmes à Rouen.

Infos pratiques

  • Vendredi 29 et samedi 30 novembre de 10 heures à 20 heures, dimanche 1er décembre de 10 heures à 18 heures à la Halle aux Toiles à Rouen.
  • Tarifs : 2,50 €, gratuit pour les moins de 18 ans, les étudiants, les bénéficiaires de minima sociaux, les familles nombreuses