photo Dominique Gau

photo Dominique Gau

Soirée pop samedi 8 novembre au Tetris au Havre avec Cascadeur qui dessine des mondes oniriques et mystérieux. Ses concerts sont de purs moments d’émotion.

 

Un personnage. Il a le visage caché sous un casque blanc marqué d’une étoile rouge. Il porte une combinaison de pilote. Cela suffit pour intriguer. Alexandre Longo s’est construit ce personnage de héros non pas pour impressionner mais pour affronter seul la scène. Pianiste depuis son enfance, il explore tous les genres musicaux et devient le clavier de Orwell, groupe de l’Est de l’Europe. Dans son home-studio, le musicien compose, écrit, enregistre pour lui. Tout aurait pu s’arrêter là. Son entourage l’incite à franchir la prochaine étape : la scène. La suite s’écrit toujours. Cascadeur, artiste masqué, se dévoile dans des titres qui trouvent très vite un public.

 

Deux albums. Après des EP, Cascadeur sort The Human Octopus en 2011. Ce premier album interpelle avec cette pop aérienne et surtout une voix qui transporte vers les étoiles. Le deuxième était vivement attendu. Ghost Surfer, publié en début d’année 2014, reste planant. La pop de Cascadeur évolue avec des invités de renom, comme Médéric Collignon, Midlake, Stuart Staples des Tindersticks et Christophe. Elle reste autant onirique, poétique. Voyage en apesanteur assuré.

 

 

  • Samedi 8 novembre au Tetris au Havre. Tarifs : de 19 à 13 €. Réservation au 02 35 19 00 38 ou sur www.letetris.fr
  • Première partie : Bagarre