La Cordonnerie adapte à sa façon le conte des frères Grimm, Hansel et Gretel. Avec la compagnie, les deux personnages ne sont pas des enfants mais des retraités. A voir mercredi 22 avril au théâtre de La Foudre à Petit-Quevilly.

 

Avec cette version, La Cordonnerie inverse les rapports enfants/parents. Hansel et Gretel ne sont plus frère et sœur mais un couple de personnes âgées, des magiciens à la retraite. Tous deux vivent avec leur fils, Jacob, et sa femme, Barbara dans une petite ville du nord, une région frappée par la crise économique. Jacob n’a plus d’emploi depuis un an. A la maison, il faut se serrer la ceinture. Quand la situation devient critique, Jacob cherche une solution pour survivre. C’est Barbara qui la trouvera : perdre les parents dans une forêt. « Hansel et Gretel ont fait leur temps ». Peu importe s’ils se font manger par la sorcière qui dévore les plus vieux…

 

Samuel Hercule et Métilde Weyergans de La Cordonnerie interrogent les comportements actuels envers les personnes âgées, notamment lorsqu’elles ne peuvent plus être autonomes. Pour cela, ils restent fidèles à un processus de création original qui mêle le théâtre, le cinéma et la musique. Samuel Hercule et Métilde Weyergans confrontent ainsi deux univers, celui d’un film tourné au préalable et celui de la scène où se jouent la partition scénique et la musique. Les spectacles de La Cordonnerie oscille entre réalisme et onirisme.

 

  • Mercredi 22 avril à 15 heures et à 19 heures au théâtre de La Foudre à Petit-Quevilly. Tarifs : 6 €, 4 €. Réservation au 02 35 03 29 78 ou sur www.cdn-hautenormandie.fr
  • Spectacle tout public à partir de 6 ans