COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Cinéma à Rouen : Thomas Lilti à l’Omnia

par | 8 janvier 2016 | A la une, Cinéma

Plus de deux mois avant la sortie de son nouveau film, Thomas Lilti a fait étape mardi 5 janvier à l’Omnia à Rouen, dans les cinémas de Caudebec-en-Caux et de Fécamp. Un véritable périple pour présenter en avant-première Médecin de campagne.

 

VISAGES DE SCENARISTES 2013Paris,FRANCE-le 15/04/13La désertification des campagnes est un des sujets qui le préoccupe. Pour l’aborder, Thomas Lilti a réalisé un film. Après Hippocrate sur le parcours d’un jeune interne dans un hôpital public, il signe Médecin de campagne. Deux mois avant la sortie de ce troisième long métrage, Thomas Lilti était mardi 5 janvier à Rouen, à Caudebec-en-Caux et à Fécamp.

 

Une visite au pas de course qui est aussi le quotidien de son personnage principal dans Médecin de campagne, tourné dans le Vexin. Jean-Pierre Werner, joué par François Cluzet, est médecin. Il est installé dans la même commune depuis trente ans et vit seul. Atteint d’un cancer, il doit prendre le temps de se soigner et de se reposer. Quand il voit arriver une femme, la doctoresse Nathalie Delezia (Marianne Denicourt) sur son territoire, il ne la regarde pas d’un bon œil et prend un malin plaisir à la bizuter. « La question de la transmission m’intéressait aussi beaucoup. Werner n’a pas envie de laisser sa place et se considère comme irremplaçable ».

 

La médecine à la campagne ? « Ça ne s’apprend pas », avertit Werner. Thomas Lilti raconte avec quelques maladresses et sans polémique cette vie à 200 km/h, les pieds dans la boue, la course après les oies, les galères, la fatigue, la solitude… A la campagne, le médecin n’est pas seulement un médecin mais aussi un assistant social, un dépanneur, un psychologue, un livreur… « Pour certaines personnes, le médecin est le seul lien social ».

 

Médecine et cinéma

Dans ce film, Thomas Lilti partage son expérience. Il est cinéaste et médecin. « J’ai pratiqué comme médecin remplaçant dans la campagne normande, à Anet. J’ai beaucoup appris mon métier au contact des patients et aussi des médecins que je remplaçais. Ce film est une forme d’hommage à ces métiers qui disparaissent. Le métier de médecin de campagne disparaît ! Les plus jeunes ne veulent plus s’installer dans les campagnes. Et je les comprends. C’est sacerdotal. Il est temps de trouver des solutions pour les encourager à pratiquer la médecine dans les campagnes ».

 

Médecin de campagne est rempli d’anecdotes que Thomas Lilti a vécues. « La médecine nourrit le cinéma. Comme toutes les expériences de la vie ». Jusqu’à la sortie de Hippocrate, le médecin et réalisateur a réussi à mener ses carrières de front. C’est plus compliqué aujourd’hui. Néanmoins, « quand je fais seulement du cinéma, la médecine me manque. Quand je pratique seulement la médecine, le cinéma me manque ». Une équation difficile à résoudre.

 

 

  • Médecin de campagne de Thomas Lilti, avec Marianne Denicourt, François Cluzet. Sortie le 23 mars.

À lire également

Curabitur suscipit at dolor amet, Donec