COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Cinéma au Havre : Emilie Brisavoine au Grain à démoudre

par | 24 novembre 2015 | Cinéma

C’est une soirée coups de cœur… L’équipe du festival Du Grain à démoudre propose en avant-première la projection de deux films qu’elle a particulièrement aimés dont Pauline s’arrache. La réalisatrice, Emilie Brisavoine, sera présente lors de la séance jeudi 26 novembre au Gaumont au Havre.

 

PaulinePendant trois ans, Emilie Brisavoine a filmé sa famille, plus particulièrement sa petite sœur, adolescente. Tout d’abord « pour le plaisir de filmer. C’était aussi une manière d’entretenir des relations avec Pauline. C’était des petits rendez-vous que nous avions ». Pauline, 15 ans, est une jeune fille mal dans sa peau qui se cherche, ne parvient pas à dialoguer avec les autres. Les relations sont autant compliquées avec ses parents qu’avec son frère, ses sœurs et son amoureux, Abel.

 

Emilie Brisavoine, ancienne étudiante en école d’arts appliqués et en sociologie, a entre les mains 100 heures de rush. Quoi faire ? Un film, lui a répondu un de ses amis. « Il a fallu que je mette au clair mes intentions. J’ai voulu évoquer toute la complexité des relations. Je ne cache pas que ma famille a un packaging un peu funky. Mais on ne peut pas échapper à ça. Alors on peut arriver à comprendre qui on est et pourquoi on va mal en comprenant qui sont ses parents. Il nous faut des racines pour avoir des ailes. Pauline va faire ce travail. Ce film est une trajectoire initiatique ».

 

Dans Pauline s’arrache, présenté en avant-première au Gaumont au Havre, on suit cette adolescente, lors des moments de joie, de profonds désespoirs, de peur d’être abandonnée, rejetée ou ne pas être aimée. C’est une traversée dans un monde intérieur en pleine tempête. Emilie Brisavoine filme sa famille sans concession et aborde divers thèmes comme non seulement l’adolescence mais aussi la famille, les secrets de famille, les galères sous la forme d’un conte, d’un patchwork avec des images récentes et d’archives. « C’est une manière pour moi de présenter tous les personnages et de mettre de la distance avec cette histoire ».

 

Emilie Brisavoine signe un premier film plein de fraicheur et punch. Un deuxième ? La réalisatrice est en pleine réflexion. « Ce sera une fiction, une comédie se déroulant dans le monde vétérinaire, une chronique existentielle ».

 

 

 

  • Jeudi 26 novembre à 19h30 au cinéma Gaumont au Havre. Tarifs : 5,50 €. (A 21h30 projection de Dope de Rick Famuyiwa).
  • Sortie de Pauline s’arrache d’Emilie Brisavoine mercredi 23 décembre

À lire également

risus ut dolor. accumsan ut quis, ultricies dapibus libero