C’est un duo de portés acrobatiques. Justine Berthillot et Frédéri Vernier lancent samedi 5 et dimanche 6 septembre dans les jardins de l’hôtel de ville à Elbeuf la saison du cirque-théâtre avec Noos, une pièce entre cirque et danse.

 

photo Clément Cebe

photo Clément Cebe

Noos est une métaphore de la vie. Dans cette pièce, Justine Berthillot, voltigeuse, et Frédéri Vernier, porteur, relatent les relations entre deux êtres. Comment recevoir ? Sommes-nous prêts à tout pour donner ? « Au début du spectacle, le corps de l’un est très fragile. Telle une poupée de chiffon, il a besoin de l’autre. Celui-ci lui apporte beaucoup d’énergie. Puis, les choses vont s’inverser », raconte Justine Berthillot. L’un porte, puis est porté. L’autre reçoit avant de donner. L’un vient au secours au l’autre qui a épuisé toutes ses forces.

 

Noos aborde la question de l’individualité, de l’interdépendance, de l’engagement physique à travers une série de portés acrobatiques. Justine Berthillot et Frédéri Vernier qui se sont rencontrés à l’école nationale des arts du cirque à Rosny-sous-Bois se lancent dans un corps à corps, un dialogue physique. « Cela fait six ans que nous travaillons ensemble. Les corps se connaissent bien. Ils sont adaptés l’un à l’autre. Les esprits se connectent. Nous sommes complémentaires. Frédéri est ancré au sol. Moi, je veux aller en haut ».

 

Il y a ainsi beaucoup de sensibilité, de poésie, de sensualité dans ce spectacle alliant cirque et danse. « Nous sommes des circassiens, et non des danseurs » explique Justine Berthillot. « Noos est une performance circassienne. La danse est aussi présente dans la profondeur des gestes » jusqu’à ce que les deux corps ne fassent plus qu’un.

 

  • Samedi 5 septembre à 18 heures, dimanche 6 septembre à 15h30 dans les jardins de l’Hôtel de ville à Elbeuf.
  • Spectacle tout public à partir de 8 ans et gratuit.