Du cirque au festival des cultures urbaines qui accueille mardi 22 avril la compagnie Lonely Circus. Fall Fell Fallen est un dialogue entre un circassien et un musicien.

 

fall 2Point de départ de la compagnie Lonely Circus : une rencontre entre Sébastien Le Guen, acrobate, et Jérôme Hoffmann, musicien. Pas facile d’entamer un dialogue lorsque chacun possède son propre langage. Les deux artistes ont cependant fini par se comprendre. Non seulement parce qu’ils sont en recherche permanente mais aussi qu’ils partagent la même envie de travailler sur des créations incluant l’accident, l’aléatoire. « L’imprévu est une source de richesses qui nourrit mon travail, notamment au niveau rythmique ».

 

Les spectacles du Lonely Circus sont le fruit de laboratoires. Avec Fall Fell Fallen, Sébastien Le Guen et Jérôme Hoffmann ont écrit une déclinaison de la chute. « Je suis fildefériste. Le risque s’impose à moi. Lors des numéros, j’ai remarqué que le public se demandait si j’allais tomber ou pas et que le numéro fonctionnait mieux quand je le ratais. Il n’y a pas de méchanceté là dedans. Cela m’a conduit à m’interroger sur le côté volontaire, involontaire des choses », explique Sébastien Le Guen.

 

Fall Fell Fallen, formes du verbe tomber en anglais, invente une grammaire de l’équilibre et du déséquilibre pour révéler la fragilité de l’être. Sébastien Le Guen évolue sur des planches empilées, des chevrons de bois et un lino détrempé. Quant à Jérôme Hoffmann, il scrute le moindre craquement et chaque mouvement pour créer un univers sonore. Ensemble, ils composent et décomposent un cirque electro qui se veut à la fois performant et minimal.

 

  • Mardi 22 avril à 20h30 à l’espace culturel François-Mitterrand à Canteleu. Tarifs : 7,70 €, 5,50 €. Réservation au 02 35 36 95 80.
  • Première partie : Infortune de Krystoff Zami.