Hominem Te Esse travaille sur ce texte depuis plusieurs années. La compagnie rouennaise revient samedi 10 et dimanche 11 juin à l’abbaye de Grestain à Fatouville-Grestain dans l’Eure pour interpréter Partage de midi de Paul Claudel.

C’est un des premiers auteurs que Radouan Leflahi a travaillé au conservatoire avec Brecht et Racine. « Au début, c’était très compliqué. Mais quelle langue ! ». Le comédien rouennais s’est penché sur Paul Claudel (1868-1955), est allé plus loin avec Partage de midi, « une petite révélation » qu’il met en scène avec sa compagnie Hominem Te Esse. En tout cinq années de travail. « Nous sommes parvenus à une certaine maturité du texte. Celui-ci a été digéré. Dans la pièce, c’est moins Claudel qui parle mais bien davantage nous ».

Radouan Leflahi, magnifique comédien dans Fées, mis en scène par David Bobée, a tout d’abord été séduit par l’histoire. L’oeuvre écrite en 1905, considérée comme une autobiographie romancée, réunit un quatuor, une femme et trois hommes. Tous partent à la recherche d’un avenir meilleur à bord d’un paquebot vers l’Extrême-Orient. Mesa, un fonctionnaire, retrouve son poste en Chine. Il est seul et malheureux après avoir tenté d’entrer dans la vie monastique. Une décision prise après une rupture amoureuse. Amalric est un aventurier en quête de changement. De Ciz, homme égoïste, espère un emploi plutôt lucratif. Il est accompagné de son épouse, Ysé, une très jolie femme dont Mesa tombe amoureux et qu’Amalric veut reconquérir. Tous échangent en attendant la sonnerie de la cloche annonçant le dîner. A Hong  Kong, puis en Chine, chacun va mettre en place une stratégie pour vivre une passion avec Ysé. La fin sera tragique.

Dans Partage de midi, il n’y a pas que la langue de Claudel qui a fasciné Radouan Leflahi. L’auteur évoque là « des sujets très contemporains. Il parle d’amour, de religion, de passion, de migration. Ce livre est un classique mais comment ne pas entendre, à sa lecture, ces jeunes venant de Grèce, du Maghreb qui arrivent chez nous pour entamer une autre vie ? » De ce Partage de midi, Radouan Leflahi en fait une traversée théâtrale qui s’effectue au rythme de la musique de Butch McKoy. Il exploite l’espace de l’abbaye de Grestain où joue la compagnie samedi 10 et dimanche 11 juin. Un lieu pour chaque acte. Et un dispositif scénique tri-frontal pour partager la langue de Claudel, l’intimité des personnages, à l’étroit entre leur passion et leurs blessures intérieures.

  • Samedi 10 juin à 20h30, dimanche 11 juin à 16 heures à l’abbaye de Grestain à Fatouville-Grestain. Tarifs : 15 €, 10 €. Réservation au 02 32 57 72 10 ou sur www.BilletReduc.com