L’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie, dirigé par Leo Hussain, interprète vendredi 16 octobre des œuvres de Ligeti et Brahms. C’est le premier concert symphonique de la saison. 

 

photo Marco Borggreve

photo Marco Borggreve

C’est sa véritable programmation musicale. Pour cette saison 2015-2016, Leo Hussain a soumis à Frédéric Roels des propositions musicales audacieuses et originales qui reflètent sa personnalité. Le chef principal de l’orchestre, arrivé à l’Opéra de Rouen Normandie en septembre 2014, aime se promener dans la diversité des répertoires.

 

Pour le directeur de l’Opéra de Rouen Normandie, Leo Hussain est « un chef qui raconte des histoires, qui a une vision décloisonnée de l’histoire de la musique. Il préfère y naviguer. Parfois, les choix sont disparates mais les répertoires se répondent. Chaque concert porte une identité. C’est une programmation qui a du sens ».

 

Pour le premier rendez-vous symphonique vendredi 16 octobre au Théâtre des Arts à Rouen, Leo Hussain qui dirige l’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie confronte Ligeti avec le Concert Românesc et Brahms avec la Symphonie n°2. « Ce concert raconte une histoire géographique ». Direction : la Hongrie. « Brahms est allemand mais sa musique a le goût de la Hongrie ». Sa Symphonie n°2 est empreinte de charme et de fraicheur. Ligeti, compositeur né en Roumanie, a écrit son Concert Românesc en Hongrie en 1951. Cette pièce musicale respire la campagne de l’Europe centrale.

 

A ces deux partitions, Leo Hussain ajoute le Concerto pour alto et orchestre d’Enesco et le Mouvement pour alto et orchestre de Kurtág. L’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie accompagne lors de l’interprétation de ces deux œuvres l’altiste Lise Berthaud.

 

  • Vendredi 16 octobre à 20 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : de 32 à 10 €. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr