The Royal Time of music : c’est la saison II du Poème harmonique à la chapelle Corneille à Rouen. Shakespeare et Purcell sont au cœur de ce nouveau temps fort musical qui commence jeudi 26 mai avec le Taylor Consort.

 

Taylor ConsortJustin Taylor a clôt Les Chemins de Pâques, première saison baroque du Poème harmonique à la chapelle Corneille à Rouen. « C’était un très beau moment. Le concert s’est très bien passé. Il s’est déroulé alors que le jour était tombé. Le Poème harmonique a eu la bonne idée d’un éclairage à la bougie. Il y avait une belle ambiance. Cela m’a inspiré pour ce concert parce que la chapelle est empreinte de significations, de sens ».

 

Ce concert, c’est jeudi 26 mai à la chapelle Corneille à Rouen. Justin Taylor revient pour l’ouverture de la deuxième saison du Poème harmonique, intitulée The Royal Time of music et consacrée au XVIIe siècle anglais. Cette fois, le claveciniste, vainqueur du concours de Bruges en 2015, est accompagné de jeunes talents, Engerrand de Hys, ténor, Théotime Langlois de Swarte et Sophie de Bardonnèche, violon, Louise Pierrard, viole de gambe qui constitué le Taylor Consort.

 

Le concert de cette talentueuse formation est consacré à Purcell. La formation propose des pages musicales londoniennes du XVIIe siècle. « Ce peut être celles de ses professeurs, de ses amis, de ses collègues, celles qui l’ont inspiré et qu’il a inspirées ». Justin Taylor a choisi des œuvres de Henry Purcell, de Nicola Matteis, Matthew Locke, Tobias Hume, John Eccles et John Blow. « Ce sont des airs variés, une succession de petites pièces, très mouvantes avec beaucoup de caractère. Elles sont très intéressantes. Il y avait une vie musicale intense à cette époque. Les artistes se côtoyaient beaucoup. Nous allons essayer de recréer une soirée à Londres au XVIIe siècle », commente Justin Taylor.

 

Une soirée en cinq parties avec un prologue pour écouter la Sonata of three parts de Purcell et le Welcome ev’ry Guest de John Blow. Elle se poursuit avec des musiques instrumentales aux influences françaises et italiennes et des récitatifs évoquant l’amour, douloureux et heureux.