A partir de l’observation des meutes, Nadine Beaulieu a imaginé une pièce chorégraphique pour 6 danseurs dans laquelle chacun doit trouver sa place. La compagnie interprète Entre Chien et loup jeudi 12 mai à l’ECFM à Canteleu lors de Curieux Printemps.

 

photo Alban Van Wassenhove

photo Alban Van Wassenhove

Quelle place doit-on tenir dans un groupe ? Faut-il se laisser guider ou, au contraire, s’imposer, être le premier, le meilleur ? La compétition entre les membres est-elle bénéfique à un groupe ? C’est à ces questions que tente d’apporter une réponse la chorégraphe Nadine Beaulieu dans Entre Chien et loup, interprété jeudi 12 mai à l’ECFM à Canteleu.

 

« Je me suis interrogée ce que signifie vivre en groupe. Je me suis penchée sur les meutes des loups. Chez eux, il y a deux chefs, un couple, et tout est très hiérarchisé. Dans ce fonctionnement, chacun a un rôle qui contribue à la survie de la totalité de la meute. Les humains ont-ils les mêmes motivations ? », se demande la chorégraphe.

 

Dans Entre Chien et loup, une pièce pour six danseurs, trois hommes et trois femmes, Nadine Beaulieu crée des jeux, des stratégies, les fait communiquer par leur corps et leur voix. « Quand on regarde des danseurs, on ne voit que des corps. Dans cette pièce, j’ai aussi voulu m’appuyer sur le chant, sur la voix. Il y a quelque de l’ordre du souffle qui m’intéressait ». L’objectif pour chacun des interprètes : négocier sa place tout en nouant des liens reliant les uns aux autres. Il va falloir vaincre des peurs, séduire, négocier pour vivre ensemble. « Le public suit ces jeux, observent les danseurs, comme s’ils étaient sous cloche ».

 

 

 

  • Jeudi 12 mai à 20h30 à l’espace culturel François-Mitterrand à Canteleu. Tarifs : 9 €, 6 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 36 95 80
  • Deuxième partie : Exit par la compagnie Impact