COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Danse au CDN : le récit des migrations climatiques

par | 8 février 2017 | Danse

C’est une compagnie cosmopolite. Kubilai Khan Investigations débarque au CDN de Normandie Rouen. Les huit danseurs et musiciens présentent mercredi 8 février au théâtre de La Foudre à Petit-Quevilly Bien sûr, les choses tournent mal.

 

photo Sem Brundu

Bien sûr, les choses tournent mal… Ça va mal lorsque l’on évoque le réchauffement climatique. C’est un sujet abordé par Kubilai Khan Investigations dans ce spectacle présenté mercredi 8 février au CDN de Normandie Rouen. Pour cela, on fait un bond dans le temps. « Il faut se projeter en 2390 », indique Frank Micheletti, chorégraphe. « De là, on revient vers la société d’aujourd’hui. Cette société qui savait qu’elle allait droit dans le mur et n’a pourtant rien fait ». Conséquence : elle a jeté sur les routes des millions de réfugiés climatiques. « Nous faisons comme si l’horloge du temps se déréglait. Commencent alors les grandes migrations ».

 

Sur scène, Frank Micheletti réunit des artistes, musiciens et danseurs, vivant en France, au Mozambique, au Mexique, à Singapour et en Belgique. « C’est important que nous venions chacun avec notre background, avec notre regard sur ce sujet. Nous le vivons différemment. Chacun s’imagine dans sa géographie. Par exemple, au Mozambique, il y a des plus en plus d’inondations », remarque le chorégraphe. Sur scène, tous s’expriment dans un langage poétique sur une « matière musicale très turbulente » et electro-rock.

 

Bien sûr, les choses tournent mal est la première pièce d’un diptyque et s’inscrit dans un projet plus global, Something is wrong, sur les différentes transformations du monde. Le second volet sera consacré aux capitalismes.

 

 

 

 

  • Mercredi 8 février à 20 heures au théâtre de La Foudre à Petit-Quevilly. Tarifs : 18 €, 13 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 03 29 78 ou sur www.cdn-normandierouen.fr
  • Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation.

 

À lire également

eget Curabitur ut nunc Aenean tempus justo