COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Dany Boon en tournée

par | 1 février 2014 | Cinéma, En famille

Supercondriaque, le film de et avec Dany Boon qui sort le 26 février, bénéficie d’une promotion. L’humoriste est en tournée avec Kad Merad, Alice Pol, Jean-Yves Bertheloot et Bruno Lochet. Toute l’équipe était jeudi et vendredi à Rouen, au Havre.

 

Il y aura évidemment des pour et des contre. Comme pour Bienvenue chez les Ch’tis. Dany Boon signe son quatrième long-métrage, Supercondriaque. « Les gens sont de plus en plus hypocondriaques. Nous vivons dans une société où nous nous écoutons beaucoup. Nous sommes très tournés vers nous-mêmes. De plus, avec Internet, des rumeurs se propagent et l’angoisse augmente. La surinformation tend vers la désinformation ».

Comme tous les hypocondriaques, le personnage de Dany Boon, Romain, pourrit la vie des personnes qui l’entourent, notamment Dimitri (Kad Merad), son médecin, son ami depuis 18 ans. Si le scénario avait dû s’arrêter là, le film n’aurait eu aucun intérêt.

Dans Supercondriaque, Dany Boon va bien plus loin. Il transforme son personnage en un chef de guerre des Balkans et trouve enfin l’amour  avec la sœur de Dimitri (Alice Pol). « L’hypocondriaque est un anti-héros. Il se plaint, il a peur. J’avais envie qu’il évolue ». Dany Boon mêle alors les genres et les codes du cinéma et fait de son long métrage un film d’aventure et une comédie sentimentale. « Cette jeune femme est tout d’abord amoureuse d’un symbole, d’un super héros. En même temps, Romain montre une grande fragilité, une certaine féminité. Dans le film, je voulais aborder ces questions : comment on aime, pourquoi on aime ? Est-ce que ce que l’on est, ce que l’on a fait pu ce que l’on va faire ? »

Dany Boon a écrit un scénario plus abouti et plus subtil avec des situations cocasses. Cependant, l’humoriste en fait souvent un peu trop dans les mimiques du maniaque de la propreté et casse une certaine dynamique. Dans Supercondriaque, le duo que forment Dany Boon et Kad Merad fonctionne à nouveau autant à et en dehors de l’écran. Ce sont de véritables complices qui s’admirent. « J’étais presque soulagé que ce soir Dany le héros. Il a écrit un rôle à la hauteur de son talent. Il est tellement drôle tout le temps », confie Kad Merad.

Dany Boon a réussi son casting avec Alice Pol, une jeune attachante dans ce personnage de jeune femme malaimée et quelque peu révolutionnaire, Jean-Yves Bertheloot, intrigant, et Bruno Lochet, hilarant dans ce rôle de flic de l’immigration qui se demande encore qui est Victor Hugo.

 

  • Supercondriaque, de et avec Dany Boon, Kad Merad, Alice Pol, Jean-Yves Bertheloot, Bruno Lochet, Valérie Bonneton… Sortie le 26 février.

À lire également

ut Aliquam venenatis elit. id ipsum eleifend Donec Praesent dolor in Lorem