COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Dédicace à Rouen : J. Personne au Grand Nulle Part

par | 13 octobre 2015 | Bande dessinée, Dédicace

La librairie Au Grand Nulle Part à Rouen accueille mercredi 14 octobre un jeune auteur rouennais exilé à la Réunion, J. Personne. Retour aux sources, donc et retour en force avec une drôle d’histoire en BD…

 

MartinDecayeuxJuniorC’est une idée inquiétante, au départ. Celle d’un triste constat : un quadragénaire qui considère qu’il a raté sa vie. Et celle d’un déraisonnable espoir : acheter (illégalement, bien sûr) un nouveau-né pour l’emmener jusqu’à la réussite que son pseudo-père n’aura pas connue. « Il est ma chance d’accomplir quelque chose de bien ». Tout contrôler, tout rationnaliser dans l’existence de Junior ; et ce, dès le berceau. La froide détermination qui suppose la totale dévotion du « père », une duplicité quasi-permanente pour ne pas mettre en péril le « processus » ; tous les ingrédients y sont… Car le père pense à tout, contrôle tout. Quitte à forcer le destin quand il le faut. Quand Junior a des velléités d’embrasser une carrière artistique – par définition hautement instable et pas raccord avec le « projet de vie » – Martin sait arranger le coup sans risquer un conflit dont l’issue pourrait renforcer le désir de l’enfant.

 

Or donc, jour après jour, « Big brother » gère, complote, vérifie, évalue dans un processus schizophrénique qui ne fait que prendre de l’amplitude à mesure que l’enfant grandit. Un climat malsain que J. Personne, maniant un trait dépouillé, accentue en peignant un monde austère où tout élément qui n’aurait pas son utilité en vue de l’objectif final est inexistant ou soigneusement gommé.

 

Fol espoir que ce désir de parent ! Mais quel père, quelle mère n’a pas rêvé du meilleur pour son enfant, qu’il fasse exactement ce qu’il lui dit de faire parce qu’il est trop jeune pour savoir lui-même, il n’a pas la maturité, il ne peut pas se rendre compte… Mais pour quoi au bout du chemin ? C’est la question que renvoie la fin de l’histoire, tirée vraisemblablement d’une expérience vécue.

 

H.D.

 

  • Rencontre-dédicace avec J. Personne, mercredi 14 octobre à 15 heures à la librairie Au Grand nulle part à Rouen. Entrée libre.

À lire également

ipsum ante. neque. odio consequat. ut mattis ultricies mi, massa diam