thomas balardLe premier tome de Rouen en bande dessinée est sorti. Pour cet album De Rotomagus à Rollon, Olivier Petit, en dédicace dimanche 20 décembre à l’Armitière à Rouen, a fait appel à plusieurs dessinateurs, dont Thomas Balard.

 

Entre Olivier Petit, éditeur et scénariste, et Thomas Balard l’histoire artistique a commencé il y a plusieurs années. Le dessinateur, installé à Montpellier, a collaboré aux ouvrages consacrés à Jimi Hendrix, The Doors, aux contes et légendes des pays celtes… En tout six collaborations depuis 2009. « J’aime beaucoup cette idée de travailler sur un recueil, de plonger dans un univers ».

 

Il était donc tout naturel que Thomas Balard se retrouve dans cette belle aventure intitulée Rouen en bande dessinée. D’autant que le dessinateur est un passionné d’histoire. « Je suis très curieux. Si je n’étais pas devenu dessinateur, je pense que j’aurais été historien. Avec Rouen en bande dessinée, j’ai été séduit par le scénario, le fil rouge, cette histoire romancée ».

 

Une révolte contre Rome

 

planche thomas balardDans le premier tome, De Rotomagus à Rollon, que dédicace Olivier Petit dimanche 20 décembre à l’Armitière à Rouen, Thomas Balard a dessiné l’épisode sur l’époque romaine à la fin du IIIe siècle après JC. « Ce n’est pas une époque complètement méconnue pour moi. J’ai déjà travaillé sur la Grèce antique et illustré cette période. J’ai dû effectuer de nombreuses recherches parce qu’il faut rester proche de la réalité historique. Les détails sont toujours très importants. Comme les armures romaines qui sont différentes en fonction des époques ».

 

Dans l’ouvrage, Thomas Balard raconte notamment une révolte. « Un général s’est soulevé contre Rome. Il réclamait l’indépendance. Rome a alors envoyé une armée pour rétablir la paix. On assiste à ce moment-là à la fortification de la ville ». Un épisode pas simple à raconter en dessin. « J’ai eu du mal à démarrer. C’est comme quand on plonge dans l’eau. Au début, on a un peu froid. Mais, après quelques mouvements, on se sent mieux. En fait, il faut se mettre dans l’ambiance ».

 

Thomas Balard a un trait franc, traditionnel, un style réaliste, adapté au propos. Co-fondateur de la revue Black Mamba, le dessinateur, fan des Tuniques bleues avec ses personnages humoristiques, multiplie les collaborations. Il travaille aujourd’hui sur une bande dessinée sur la course à pied et sur une histoire se déroulant dans un Paris fantastique de la fin du XIXe siècle.

 

  • Dimanche 20 décembre à partir de 15 heures à la librairie L’Armitière à Rouen. Entrée libre.