Des gourmandises littéraires au Goût des autres

par | 18 décembre 2019 | Vie culturelle

Le Goût des autres réunit pendant quatre jours, du 16 au 19 janvier, au Havre des écrivains et écrivaines et aussi des comédiens et comédiennes, des musiciens et musiciennes. Un festival littéraire avec un programme riche construit autour du thème de la gourmandise. Explication avec Serge Roué.

La gourmandise sera le fil rouge de la prochaine édition du Goût des autres. Le festival littéraire de la ville du Havre va mêler les saveurs du 16 au 19 janvier 2020. Pour Serge Roué, programmateur de l’événement, le thème trace « un trait d’union entre les générations, entre les cultures. Il permet d’aller butiner ici et là et surtout ailleurs. La gourmandise fait aussi appel aux souvenirs d’enfance, aux réunions entre amis, renvoie sur des sujets d’actualité comme l’alimentation et ses enjeux ».

La gourmandise ? Elle sera avant tout littéraire. Le festival accueille des noms connus qui ont fait l’actualité à la rentrée. Comme Olivier Adam, Nina Bouraoui, Marie Darrieussecq, Cécile Coulon, Robert Cottard, Sylvain Prudhomme, Chigozie Obioma, Alexandre Labruffe… « J’aime les comédiens de théâtre, ils portent le mieux les mots des écrivains ». Aux rencontres s’ajoutent ainsi des lectures par Marie Bunel, Emmanuel Noblet, Hélène Francisci, Émeline Frémont, Julie Depardieu, Jacques Bonnaffé… 

Des hommages…

Durant Le Goût des autres, un hommage sera rendu à Toni Morrisson, romancière américaine, femme engagée, Prix Nobel de littérature en 1993, disparue en août 2019. Astrid Bayiha lira Beloved, inspiré de la vie d’une ancienne esclave qui a assassiné sa propre fille afin qu’elle échappe à la servitude. Elle parcourra également La Source de l’amour propre, un recueil de textes sur des sujets tels que la mondialisation, l’immigration, le pouvoir des mots…

Il sera question des plaisirs de la table lors de la lecture d’Un Sacré Gueuleton : manger, boire et vivre de Jim Harrison par Jean-Philippe Ricci, de Madeleines quand Emmanuel Noblet va se pencher sur Du Côté de chez Swann de Marcel Proust, de la chaine alimentaire bouleversée depuis qu’un ver de terre s’est mis en colère dans Les Vers de terre mangent des cacahuètes d’Élisa Géhin et de révolution délicieuse avec Olivier Roellinger.

… et de la musique

La musique va traverser cette 9e édition du Goût des autres. Au programme : un concert d’Arnaud Rebotini, de N.U.I.T., de François Hadji-Lazaro avec Pigalle, d’Apollo Noir, de Jennifer Cardini et Roman Flügel. Ce sera À L’Éternel Retour de la chance, titre de Joe Dassin, avec Clémence Weil. La metteuse en scène partage sa playlist de la fin des années 1970. « Ce sont tous ces airs que nous avons dans la tête et qui sont associés à des moments de nos vies. Cela permet de se souvenir ce que nous avons pu partager avec les autres », rappelle Serge Roué. 

Le Goût des autres commencera en chansons avec Abd Al Malik qui s’est inspiré du tableau de Pierre Puis de Chavannes, Jeune Noir à l’épée pour écrire un récit poétique, entre littérature et musique. Il se terminera de la même manière, cette fois, avec Alex Beaupain, qui vient de sortir Pas Plus de jour que de nuit.

Infos pratiques

À lire également

lectus felis quis, vel, elit. Aenean ut