Ce sont des affiches qui ont été collées dans les rues de Buenos Aires en Argentine par le mouvement féministe, Vivas nos queremos. Elles sont à découvrir jusqu’au 5 octobre au Tetris au Havre.

Un jour, je marcherai sans peur… Nous sommes les petites filles des sorcières que vous avez brûlées… Ne me siffle pas… Tais-toi ou armes-toi… Ce sont les slogans inscrits sur les affiches exposées jusqu’au 5 octobre au Tetris au Havre. Des œuvres en noir et blanc dessinées comme on pousse un cri. Elles sont bouleversantes, subversives, puissantes et joyeuses. Là, des poings levés. Ailleurs, une femme au milieu de fleurs et d’oiseaux. Les dessins appellent à la lutte mais aussi à la paix ou la sororité. Tous ont un message commun : vivas nos queremos (nous voulons être vivantes).

Vivas nos queremos, c’est aussi le nom d’un mouvement féministe lancé en 2014 au Mexique par des femmes qui dénoncent toute forme de violence et demandent une justice. Des artistes accueillent dans des ateliers de gravure des jeunes filles, des mères et des grands-mères qui ont été agressées. Elles leur apprennent à dessiner et à graver. Toutes ensuite manifestent avec leur affiche ou les collent dans les rues. Le mouvement a grandi en Amérique du Sud et s’est surtout aussi développé en Argentine.

En toute autonomie

Marta Nunez, membre de l’association féministe Filia à Londres, est devenue l’ambassadrice de ces organisations sud-américaines. « Les violences sont épouvantables en Amérique latine. Les femmes subissent des viols, des tortures, des mutilations, des féminicides. Ces violences ne sont pas seulement exercées au sein de la famille mais aussi dans la rue. C’est une guerre absurde contre les femmes ». Marta Nunez a invité plusieurs membres de Vivas nos queremos lors de la conférence annuelle de Filia à Manchester en 2018. Léa Colin, rouennaise, régisseuse d’œuvres d’art et porte-parole d’Osez le féminisme ! 76, y était présente également. « Ces femmes argentines ont présenté leur action et leurs gravures. C’était à la fin de la conférence, à un moment tout le monde commençait à être fatigué. Elles nous ont décoiffées. Il y a avait un feu, une énergie dans leur propos. Quand j’ai vu ces affiches, je les ai beaucoup aimées et j’ai pensé à une exposition ».

Avec l’aide de Marta Nunez, Léa Colin réunit 30 affiches. 18 gestes artistiques forts pour vaincre la peur et porter un espoir ensemble. « La première campagne graphique a provoqué des beaucoup de réactions négatives ».  Peu importe. Les femmes du mouvement Vivas nos queremos s’organisent seules, s’entraident, se protègent, manifestent en formant des vagues vertes. Elles fonctionnent en toute autonomie avec la vente d’affiches et autres cartes postales et continuent d’accueillir d’autres victimes de violence dans de nouveaux ateliers.

Infos pratiques

  • Jusqu’au 5 octobre, tous les jours, du mardi au samedi de 10 heures 18 heures, au Tetris au Havre.
  • Entrée libre.
  • Réservation au 02 35 19 00 38 ou sur https://letetris.fr