Le Vaisseau fantôme de Wagner a été choisi pour devenir le nouvel opéra participatif. A l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie, vendredi 31 janvier et samedi 1er février, il y a des moments où l’on doit écouter et d’autres où l’on peut chanter.

 

illustration Astrid de Geuser

illustration Astrid de Geuser

Comme dans un rêve… C’est de cette manière que Lucas Simon a imaginé la mise en scène du Vaisseau fantôme de Wagner. Un rêve cependant banal puisqu’une jeune fille se retrouve dans le grenier d’une maison. Elle découvre une multitude d’objets qui lui évoquent diverses images.

 

L’opéra peut commencer. Avec lui l’histoire du Vaisseau fantôme, un conte fantastique dans lequel le Hollandais, capitaine d’un vaisseau, est condamné à errer sur les flots jusqu’à la fin des temps. Pour se délivrer de ce triste sort, il doit trouver une compagne fidèle.

 

Pour cet opéra participatif, la partition a été réduite de moitié. Bien sûr les 17 coupes sont regrettables. Néanmoins, la pièce gagne en simplicité et devient abordable pour les enfants qui prennent un vrai plaisir à suivre le périple du capitaine maudit et à prendre la place du chœur.

 

  • Vendredi 31 janvier à 20 heures, samedi 1er février à 19h30, dimanche 2 février à 11 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : 12 €, 7,20 €. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr
  •  Autres infos