Set up est un tout nouveau rendez-vous de l’association Pix3l. Il est dédié à la culture numérique et s’adresse à tous les publics. Soyez geek samedi 11 et dimanche 12 janvier au 106 à Rouen.

Dans un labyrinthe

Ils sont tous passionnés de culture numérique. Une passion qu’ils souhaitent partager. Depuis plusieurs années, les membres de l’association Pix3l proposent expositions, formations et autres événements. Cette fois, c’est un festival consacré aux évolutions technologiques qu’ils organisent pour tous les geeks, les moins doués et aussi les petits génies. Pour cette première, ils ont choisi le thème du labyrinthe. « C’est un motif qui revient régulièrement et qui fait référence au premier jeu, Pac-Man », remarque Géraldine Lemieux, coordinatrice à Pix3l.

Une œuvre collective

Le labyrinthe sera aussi le thème d’une œuvre numérique et interactive qui sera crée lors du festival. Huit personnes sont désormais inscrites pour relever ce défi. Illustrateurs, musicien, codeurs, réalisateur, game designers, scénariste, plasticiens auront 48 heures pour élaborer ce premier jam de Set up. S’il ne sera pas possible de les voir travailler, des flashs d’infos seront donnés sur l’avancement de leurs travaux. Jusqu’à la restitution le dimanche à 18 heures.

Des ateliers et des jeux

Pix3l a concocté un programme bien chargé pendant ces deux jours de festivals. Au choix : une exposition sur le labyrinthe, des ateliers sur le game design, le motion et le stop motion, , le sample, le vidéo-mapping. Pour ceux qui ont envie de développer un jeu, ils pourront avoir quelques bases de codage. Pix3l a aussi réuni dans un forum plusieurs associations, actrices dans la culture numériques. Il propose des tables rondes sur Les Narrations interactives et Les Architectures impossibles. Le collectif HSH ne sera pas loin avec leur jeu, HSH-GO !. Le principe : plongé dans le noir, les participants doivent rétablir la lumière dans une ville à l’aide d’une petite lampe.

Du cinéma aussi

La bande dessinée est devenue interactive. Le cinéma également. Le Courtivore fera découvrir Tantale. Qui est le héros de cette histoire ? Le public puisqu’il décide de l’issue de l’intrigue. Tantale met en scène un président français qui doit convaincre le comité des Jeux olympiques d’attribuer la prochaine manifestation à son pays. Faut-il faire du chantage ou encore corrompre les membres ? Faut-il sacrifier sa fille ? Tant de questions auxquelles le public devra répondre. Il y a 25 fins possibles.

Infos pratiques

  • Samedi 11 janvier de 14 heures à 23h30, dimanche 12 janvier de 11 heures à 19 heures au 106 à Rouen.
  • Tarifs : de 7 à 3 € une journée, de 14,50 à 6 € les deux jours.
  • Renseignements sur www.setupfestival.pix3l.org