Diogo Pimentão au Frac de Normandie Rouen

par | 19 février 2020 | A la une, Exposition

C’est une première en France. Le Frac Normandie Rouen accueille l’artiste portugais, Diogo Pimentão pour une grande monographie. Dessiner à rebours est une magnifique exposition qui se joue de la frontière entre sculpture et dessin.

15 ANS DE RECHERCHE

Le parcours artistique de Diogo Pimentão n’est pas une ligne bien droite. Avant sa pratique du dessin, l’artiste portugais préférait les sports extrêmes. Il y a eu la plongée, le skate, le surf, le snowboard et la chute libre. Tant de pirouettes, de voltiges et de sauts qui lui ont valu quelques belles fractures et blessures. Puis, il y a eu les études de médecine et de biologie. Sans réel enthousiasme. Comme il passait aussi son temps à dessiner, Diogo Pimentão a intégré une école pluridisciplinaire Ar.Co à Lisbonne. La nécessité d’aller vers la sculpture le conduit vers le Centro international de Escultura de Pêro Pinheiro à Sintra et l’école d’art de Gotland en Suède. Aujourd’hui, Diogo Pimentão est un artiste connu et reconnu, multiplie les expositions au Portugal et en France. Ces performances et apprentissages traversent toute son œuvre.

LE DESSIN EN 3 D

La particularité du travail de Diogo Pimentão : la création de pièces aux couleurs et à la masse du métal mais aussi légère que du papier. Dans son œuvre, il mêle dessin, sculpture et performance. Avec cette approche singulière, l’artiste crée des formes simples, épurées, minimalistes mais d’une puissance mystérieuse. Diogo Pimentão utilise sur le papier le graphite qui donne ces teintes de l’acier où se reflète la lumière. Le pliage lui donne ensuite différents volumes. Le dessin prend des allures de sculpture. C’est un clin d’œil à sa grand-mère qui pliait le linge de manière unique.

LES FORMES GÉOMÉTRIQUES

Au Frac, les pièces monochromes de Diogo Pimentão redessinent l’espace et deviennent des éléments d’architecture de cet ancien bâtiment industriel. L’artiste réalise des rectangles, des triangles, des lignes avec des alternances de pleins et de vides et selon des gestes chorégraphiques. Dans cette exposition, Diogo Pimentão propose un Duochrome avec deux grandes plaques, posées au sol. L’une est recouverte de graphique, l’autre non. Le public est ainsi invité à dessiner avec la matière de la première sur la seconde et laisser une trace. À voir également Retornar – Returned ou une autre façon d’inventer le dessin avec le son. Dans cette vidéo, Diogo Pimentão provoque des ondes visuelles et sonores sur une plaque métallique et dessine des formes éphémères.

INFOS PRATIQUES

  • Jusqu’au 1er avril, du mercredi au dimanche, de 13h30 à 18h30, au Frac Normandie Rouen à Sotteville-lès-Rouen.
  • Entrée libre. 
  • Renseignements au 02 35 72 27 51 ou sur wwwfracnormandierouen.fr

À lire également

fringilla leo. felis massa Praesent risus Aenean