Donner vie à un disparu

par | 11 février 2020 | Théâtre

Kelly Rivière est seule sur scène. Une évidence pour cette comédienne qui joue An Irish Story, une histoire de famille faite d’absences. Elle sera vendredi 14 février à L’Éclat à Pont-Audemer.

Entre apparitions et disparitions

Peter O’Farrel a 19 ans lorsqu’il quitte son Irlande natale. C’était en 1949. Il n’a pas d’autre choix de partir de son village, Knockcarron, pour trouver du travail à Londres. Avant d’entreprendre son voyage, Peter a rencontré Margaret. Ils tombent amoureux et la jeune femme est enceinte d’un premier enfant. Peter et Margaret se retrouvent à Londres pour se marier et commencent une vie de couple. Cinq autres enfants naitront les années suivantes. La vie n’est pas simple pour cette famille irlandaise, pauvre et catholique, dans une Angleterre des années 1950-1960. Elle manque d’argent, n’a pas de logement fixe. Ces difficultés sont lourdes à porter pour Peter qui se met à boire et multiplier les absences. Un jour, il ne donne plus de nouvelles. Dans la famille, plus un mot sur Peter o’Farrel, le grand-père maternel de Kelly Rivière, autrice et comédienne. Qu’est-il devenu ?

Une quête solitaire

Le silence autour de cet homme intrigue la jeune femme. La figure du grand-père revient dans la tête de Kelly Rivière au moment de la naissance de son fils. « Mon frère me disait : c’est une histoire banale comme il en existe dans toutes les familles. Pour ma mère, il ne fallait pas remuer le passé. Mon père estimait que je faisais du mal à ma mère. Ma grand-mère était une tombe. Cela mettait tout le monde dans un état émotionnel. J’ai ressenti une nécessité à la naissance de mon deuxième fils. À la maternité, la sage-femme était d’origine irlandaise. Pour moi, il y avait un signe. Il fallait que j’écrive ce spectacle ». Kelly Rivière a ainsi interrogé les membres de sa famille. En vain. Elle a fait appel à un détective. Pas plus de réponse. Elle est partie en Irlande sur les traces de ce grand-père fugueur et a rencontré ses deux sœurs. Toujours rien. 

Une histoire universelle

C’est toute cette enquête que raconte Kelly Rivière vendredi 14 février à L’Éclat à Pont-Audemer. La comédienne traverse autant les décennies que les pays et les langues dans An Irish Story, l’histoire d’une absence. Et elle le fait seule. « C’est comme si toutes ces personnes étaient en moi. C’est le récit de celles et ceux qui nous ont précédés, qui ont dû quitter leur pays sans réussir à construire une vie ailleurs. Par ailleurs, j’aime le seul en scène. Il y a quelque chose qui me touche quand un acteur crée seul un monde ». Pour Kelly Rivière, ce spectacle est venu « combler un manque » même si elle n’a pu ajouter de nouveaux indices dans son enquête. « C’est toute la force du théâtre. Cette histoire restera douloureuse. Alors, je l’ai réinventée. J’ai changé les prénoms, les dates et j’ai réhabilité ce grand-père ». Aujourd’hui, Kelly Rivière n’exclut pas de reprendre son enquête. Elle a encore une piste…

Infos pratiques

À lire également

vulputate, ultricies massa ipsum venenatis Donec et, ante. Praesent Donec