COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Duck Duck Grey Duck à Rouen : des canards sauvages à Rush

par | 29 mai 2015 | Concert

Duck_Duck_Grey_Duck © 2014_CLACLa saison du 106 à Rouen se termine avec Rush, un festival qui fête le centenaire de la naissance d’Alan Lomax. Samedi 30 mai, musique en plein air au cœur de la ville avec huit concerts de formations inspirées par l’ethnomusicologue américain. Parmi elles, il y a Duck Duck Grey Duck, le nouveau groupe de Robin Girod (Mama Rosin).

 

 

Ils sont Suisses. Ils sont trois… L’allusion est trop facile. Loin d’être un catalogue fourre-tout, Duck Duck Grey Duck est un savoureux cocktail d’influences. Le nouveau projet musical de Robin Girod au nom improbable s’inspire autant d’un rock psyché, d’une soul des années 1960, de la surf-music et d’un blues électrique. C’est chaleureux, exotique, sauvage, jubilatoire.

 

L’histoire de Duck Duck Grey Duck a commencé lorsque Robin Girod et Nelson Schaer compose une musique pour une marque de chaussure de snowboard. « On a fait ça à l’arrache et on a obtenu ce son soul garage et surf. C’était tellement cool qu’on a eu envie de poursuivre », se souvient Robin Girod.

 

 

Après trois courtes sessions de studio, l’album Here come… était bouclé. « Au bout de la deuxième, on avait déjà la moitié du disque et donné quelques concerts. En fait, on a travaillé comme des musiciens de jazz. Tu balances un thème et tu construis ton morceau. Ensuite, nous n’avons pas travaillé dans le détail. J’ai adoré bossé de cette manière ».

 

Pour Robin Girod, c’est un clin d’œil à Alan Lomax. « J’écoute beaucoup cette musique. Lomax est important pour moi. Il a enregistré le monde entier et ouvert de nombreuses portes. Sans lui, comment aurait-on fait pour écrire l’histoire de la musique ? Il a mené une démarche de préservation essentielle. Lomax a forgé ma culture personnelle ».

 

Il y a un sacré côté vintage dans la musique de Duck Duck Grey Duck. « Dans le studio, nous avons joué comme si nous étions dans les années 1960 avec du matériel analogique. Nous avons éclaté les styles et les époques. Il y a un côté rétro futuriste que nous aimons bien. Le but n’était pas de faire un exercice de style. On ne sait même pas comment on en est arrivé là. Tout a été spontané ».

 

Pour ce projet, l’anglais s’est imposé à Robin Girod. Plus facile pour la rythmique, pour raconter des tranches de vie, exprimer des malaises. « Etrangement, je me sens bien avec l’anglais. J’assume ».

 

 

 

Les concerts du samedi 30 mai

  • 16 heures à l’aître Saint-Maclou : Sourdure
  • 17 heures rue Eau-de-Robec : King Biscuit Fat Legs
  • 18 heures à l’aître Saint-Maclou : Powerdove
  • 19 heures place du Lieutenant-Aubert : The Wedding Party
  • 20 heures place Barthélémy : Dick Annegarn
  • 21 heures rue Eau-de-Robec : Mr Airplane Man
  • 22 heures place du Lieutenant-Aubert : Duck Duck Grey Duck
  • 23 heures place Barthélémy : Pockey Lafarge

 

 

Le programme de Rush

  • Du 29 mai au 27 juin au 106 : exposition de pochettes des Chants du monde, Sahara Rocks d’Arnaud Contreras, Les Voix du Mississipi de William Ferris
  • Vendredi 29 mai à 20 heures au 106 : Blick Bassy
  • Les 29, 30 et 31 mai à Guidoline : le Studio du verbe avec Dick Annegarn
  • Samedi 30 mai de 15 heures à 19 heures à l’Aître Saint-Maclou : atelier de lutherie avec l’association Galaor.
  • Samedi 30 mai à 23 heures dans les jardins de l’hôtel de ville : projection de 0’Brother d’Ethan et Joel Coen
  • Mercredi 3 juin à 20 heures au 106 : conférence d’Arnaud Contreras
  • Jeudi 4 juin à 20 heures au 106 : conférence de William Ferris puis projection de Lomax the song hunter de Rogier Kappers
  • Samedi 6 juin à 12 heures à Guidoline : rencontre avec Stéphane Deschamps
  • Samedi 6 juin à 20 heures au 106 : Le Bal de l’Afrique enchantée
  • Dimanche 7 juin à partir de 10 heures : voyage en train de Rouen jusqu’à Bourghteroulde-Thuit-Hébert et en musique avec Sarah Savoy, Bror Gunnar Jansson. Concert sur place de Black Yaya, CW Stoneking

 

Infos pratiques

  • Conférences, expositions et concerts en extérieur : gratuit
  • Les rencontres avec Dick Annegarn se font sur rendez-vous au 06 08 34 47 87.
  • Le Bal de l’Afrique enchantée au 106. Tarifs : de 14 à 3 €
  • Express, départ de la gare de Rouen à 10 heures. Tarifs : de 24 à 15 €. Retour à 19 heures
  • Réservation au 02 32 10 88 60 ou sur www.le106.com

 

À lire également

ut facilisis leo Nullam mattis et, efficitur.