C’est un quatuor radioactif. Les quatre filles du Groupe Bekkrell ont investi la piste du cirque-théâtre à Elbeuf il y a quatre semaines pour écrire cet Effet Bekkrell, un premier spectacle explosif. C’est du 12 au 14 mars.

 

L'Effet Bekkrell (13)Le Groupe Bekkrell, c’est quatre filles : Fanny Alvarez, Océane Pelpel, Sarah Cosset et Fanny Sintès qui mènent des expériences artistiques individuellement et se retrouvent au sein de ce Groupe Bekkrell, une compagnie issue de l’école nationale des arts du cirque de Rosny-sous-bois et du centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne. Là, elles se retrouvent régulièrement pour des séances de travail jusqu’à ce que germe l’idée d’une production collective.

 

Le cirque réunit ces quatre jeunes artistes. Mais pas seulement. Il y a aussi la physique et notamment la radioactivité. Elle emprunte et déforme le nom de Henri Becquerel qui a découvert la radioactivité. « Cela a résonné avec la philosophie, la physique quantique ». Tout comme les termes scientifiques tels que stabilité, énergie, transformation…

 

L’Effet Bekkrell est avant tout une expérience. « Nous expérimentons nos corps dans l’espace et avec nos agrès ». Les quatre filles évoluent au fil de fer tendu, à la bascule, à la corde lisse, au mât chinois. « Chaque situation est liée à la précédente. Elle s’étire toujours jusqu’au point de rupture ». Ce qui crée des moments drôles et absurdes.

 

  • Jeudi 12 mars à 19h30, vendredi 13 et samedi 14 mars à 20h30 au cirque-théâtre à Elbeuf. Tarifs : de 15 à 5 €. Réservation au 02 32 13 10 50 ou sur www.cirquetheatre-elbeuf.com